Notre cuisine

Moules à la marinière

Moules à la marinière

Recette des moules à la marinière

Ingrédients :

  • 3 litres de moules de bouchot
  • 1/2 l de vin blanc sec
  • Un bouquet de persil de première fraîcheur (on peut remplacer le persil de deux belles branches de céleri
  • 2 grosses échalotes ciselées  (on peut utiliser 2 oignons )
  • Un bouquet garni (facultatif)
  • 2 gousses d’ail
  • 50 g de beurre.

Cuisson :

  1. Gratter les moules et ensuite les laver bien ;
  2. Faire suer l’oignon et l’ail dans le beurre ;
  3. Mouiller le tout au vin blanc sec ;
  4. Ajouter aux moules le céleri et mélanger ;
  5. Verser les moules dans la cocotte et mélanger à l’aide d’une écumoire ;
  6. Couvrir quelques minutes le temps que les moules s’ouvrent ;

Les moules sont ouvertes et prêtes à être servies. On peut les servir directement dans la cocotte ou en portions individuelles pour chaque invité. On peut servir les moules à la marinière avec des pommes frites et une bière.

Attention ! À consommer avec modération.

Cette recette de moules à la marinière donne pour trois personnes.

Quelle est la valeur nutritive des moules ?

La chair contient 14 g de protéines, 2 g de matières grasses et 94 calories/100 g ; elle est riche en phosphore, en calcium, en potassium, en sodium et en fer. La chair de la moule adulte est de couleur orange, celle de la moule plus jeune est blanchâtre. Plus ou moins ferme selon les espèces, elle est charnue, tendre et délicate chez la moule d’élevage.

La moule est très vulnérable à la pollution. La culture de la moule permet d’obtenir des moules exemptes de pollution, de sable et de parasites (source des petites perles grises si souvent présentes). Les moules sont laiteuses de mars à mai, puis deviennent coriaces en juin après avoir pondu ; elles sont donc à leur meilleur en dehors de la période de laitance, ce qui correspond aux mois qui contiennent des « r », comme le dit la sagesse populaire.

Comment préparer les moules ?

Laver et brosser les moules. Il n’est pas nécessaire d’enlever tous les filaments car, si on apprécie le goût, cela ajoute de la saveur au bouillon de cuisson. Éliminer les moules ouvertes et sans vie ou avec des valves endommagées, elle ne sont plus comestibles. Des moules particulièrement lourdes peuvent être remplies de boue ou de sable. Les jeter ou les mettre à tremper 1 heure ou plus dans de l’eau salée.

Si on désire que les moules soient plus gonflées et plus blanches, ajouter 15 ml (1 cuillerée à soupe) de farine par litre d’eau. Il arrive qu’après avoir trempé ou avoir été grattée, la moule laisse échapper à l’extérieur son muscle adducteur et semble morte ; pour s’assurer qu’elle est encore vivante, essayer de faire glisser les deux valves l’une sur l’autre ; si elles ne bougent pas, c’est que la moule est en vie, sinon la jeter. Ne pas trop cuire les moules, en général le temps qu’elles s’ouvrent suffit.

Comment utiliser les moules ?

Les moules sont rarement mangées crues, sauf parfois lorsqu’elles sont pêchées en pleine mer et très fraîches. Cela demeure toujours risqué cependant car elles causent souvent des allergies. Les moules s’apprêtent de multiples façons : les moules marinières (cuites dans leurs coquilles avec vin, beurre, échalotes, persil et poivre) est peut être la plus connue (compter environ un kg pour personne pour un repas principal).

Les moules peuvent cependant être mises dans les potages, les ragoûts, les omelettes et les sauces, être grillées, gratinées, frites, cuites en brochette, etc. Selon la recette choisie, chauffer les moules le temps le temps qu’elles s’ouvrent afin de pouvoir les détacher facilement puis les cuire tel qu’indiqué. Jeter les moules qui demeurent fermées après la cuisson. Les moules en conserve peuvent être mangées telles quelles, froides ou chaudes, ou elles peuvent être cuisinées.

Comment conserver les moules ?

Les moules vivantes se conservent 24 heures au réfrigérateur. Écaillées, baignant dans leur liquide et placées dans un contenant fermé hermétiquement, les moules se conservent entre 24 et 48 heures. Il est toujours préférable de les manger le plus tôt possible. Au congélateur, elles se gardent à mois.

Le fleuve

Le fleuve. Photographie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *