Notre cuisine

Melons au citron

Melons au citron

Recette des melons au citron et au champagne

Ingrédients :

  • Deux tasses (500 ml) de boules de melon miel
  • Deux tasses (500 ml) de boules de cantaloup
  • Deux tasses (500 ml) de morceaux de melon d’eau
  • 1/2 tasse (125 ml) de sucre
  • 1 cuillerée à soupe de fécule de maïs
  • Deux cuillerées à thé de zeste de citron
  • 1/3 tasse d’eau
  • 3 cuillerées à soupe de jus de citron frais
  • Une bouteille (750 ml) de champagne (de mousseux ou de jus de raisin blanc mousseux)

Préparation :

  1. Dans un grand bol, mettez tous les morceaux de melon et réservez.
  2. Dans une casserole, mélangez le sucre et le zeste de citron.
  3. Ajoutez l’eau et le jus de citron.
  4. Faites chauffer, à feu moyen, de cinq à huit minutes ou jusqu’à l’épaississement, en remuant constamment.
  5. Laissez refroidir le glaçage et versez sur les melons.
  6. Mélangez délicatement pour bien les enrober.
  7. Couvrez et faites réfrigérer pendant trente minutes.
  8. Disposez les morceaux de melon dans des assiettes à dessert ou des coupes à champagne.
  9. Versez la champagne ou le mousseux sur les fruits.
  10. Décorez de bleuets ou de feuilles de menthe et servez.

Note : N’oubliez pas qu’un bon melon pèse lourd et sent bon. Si vous devez choisir entre deux fruits de taille égale, optez pour le plus pesant.

Note 2 : On peut substituer le melon de la chayote (Sechium edule, famille des Cucurbitacées, autres noms poire végétale, pépinelle, mirliton, brionne, christophine (aux Antilles), chouchoute (à Madagascar et en Polynésie). Fruit d’une plante potagère annuelle probablement originaire du Mexique et de l’Amériique centrale, la chayote est une proche parente des courges, des concombres et des melons. Elle préfère les pays tropicaux et subtropicaux, mais la chayote peut être cultivé sous les climats tempérées quand la température treste chaude une bonne partie de l’automne. La chayote est particulièrement appréciée en Afrique du Nord, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, aux Indes occidentales, en Indonésie, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

De grosseur moyenne, en forme de poire et mesurant de 8 à 20 cm de long, la chayote a une chair cruistillante blanchâtre. Elle renferme un unique noyau comestible, long de 2 à 5 cm, qui a la propriété de germer à l’inférieur du fruit. Elle est recouverte d’une peau lisse ou noueuse, marquée de côtes profondes, de couleur allant du blanchâtre au vert plus ou moins foncé, comestible lorsqu’elle est cuite. Sa saveur se situe à mi-chemin entre le concombre et la courge.

Quelle est la valeur nutritive de la chayote ? -Elle contient 90 % d’eau, 0,9 g de protéines, 0.3 g de matières grasses, 7 g d’hydrates de carbone, 9,7 g de fibres et 31 calories sur 100 g. Elle est riche en vitamines A et C, en calcium, en fer, en magnésium et en potassium.

Utilisation de la chayote : Elle peut être mangée crue ou cuite ; de saveur douce, elle est meilleure si elle reste légèrement croquante après cuisson. La peau plutôt épaisse est habituellement enlevée avant la cuisson, sauf si on veut farcir ou cuire la chayote entière. La chayote est déliciseuse crue arrosée de vinaigrette ou cuite et nappée de source ou gratinée ; elle cuit en 20-25 minutes. Elle peut remplacer les courges d’été dans la plupart des recettes.

Conservation de la chayote : La chayote doit être manipulée avec soin. La réfrigérer enveloppée et elle se conservera environ 2 semaines.

Melon

Fruits. Jardin du Gouverneur. Photographie de GrandQuebec.com.

Autres recettes de desserts :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *