Notre cuisine

Hydromel chaud

Hydromel chaud

Recette de l’hydromel chaud

Ingrédients :

  • Une bouteille d’hydromel aux framboises,
  • Quatre cuillerées à soupe de cognac,
  • Trois cuillerées à soupe de miel,
  • Une demi-cuillerée à café de cannelle,
  • Une demi-cuillerée à café de gingembre,
  • Deux petites oranges non traitées piquées de clous de girofle,
  • 12 cl d’eau.

Préparation :

  1. Faire chauffer le vin avec la cannelle et le gingembre jusqu’à ce qu’il blanchisse en surface.
  2. Ajouter les oranges et continuer à chauffer jusqu’à ce que le vin blanchisse à nouveau.
  3. Ôter le mélange du feu.
  4. Filtrer à travers une passoire fine au-dessus d’un broc.
  5. Porter l’eau à ébullition, ajouter dans le broc.
  6. Ajouter le miel et le cognac.
  7. Servir brûlant.

Sucres complexes : Ce sont des polysaccharides. Les sucres complexes (qui comprennent notamment l’amidon) sont constitués d’un grand nombre de molécules qui en résultent sont plus grosses que celles des sucres simples. Les polysaccharides ne sont pas solubles à l’eau et ils ne peuvent être extraits sous une forme cristalline ; ils peuvent cependant être « cassés » par hydrolyse (ce qui implique l’addition d’une molécule d’eau) en des sucres simples (le procédé produit trois molécules ou plus de monosaccarides). On trouve des sucres complexes dans les céréales, les légumineuses, les noix et certains légumes telles la pomme de terre et la patate douce.

N’oublions pas que le thé est le meilleur substitut de l’hydromel. Le thé est bien connu comme breuvage chaud que l’on boit tel quel ou agrémenté de sucre, de lait, de citron, d’orange, d’unegoutte de vanille, d’extrait d’amande, de clou de girofle, etc. Il peut aussi être pris froid ; les Nord-Américains sont particulièrement friands de cette boisson, qui est aussi vendue en mélange instantané déjà sucré, aromatisé et qui contient souvent divers additifs. On prépare le thé froid en laissant infuser 5 minutes une quantité un peu plus grande de thé que pour le breuvage chaud ; retirer ensuite les sachets ou les feilles de thé, puis sucrer et aromatiser avec des rondelles de citron ou d’aures fruits. Le thé peut devenir légèrement brouillé sous l’action des tannins quand il refroidit, surtout si on le met encore chaud au réfrigérateur ; l’ajout d’un peu d’eau bouillante lui rend sa limpidité. On peut aussi laisser infuser le thé avec de l’eau froide, en mettant de 8 à 10 sachets pour un litre d’eau et en plaçant le récipient au réfrigérateur pendant au moins 6 heures.

Comment utiliser le thé : Comme avec le café, on peut se servir du thé pour aromatiser certains aliments, particulièrement la crème glacée et des pâtisseries. Des pruneaux et autres fruits secs trempés dans du thé froid acquièrent une saveur très agréable. Le thé a en outre de multiples emplois non culinaires tels les soins de la peau et des cheveux, le polissage de la verrerie, des miroirs et des planchers vernis.

Comment conserver le thé : Le thé se conserve à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière. L’idéal est d’utiliser une boîte de métal hermétique qui le protège de l,humidité et des odeurs. Il est moins fragile que le café et peut se garder environ 18 mois, quouiqu’il soit préférable de ne pas dépasser six mois. Introduire dans le récpient une substance aromatisante, tels un bâton de cannelle, des feuilles de menthe, un gousse de vanille, du zeste de citron ou d’orange, lui confère une saveur inhabituelle.

Banquette constellations

Banquette des constellations. Photo : © GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *