Notre cuisine

Gumbo au poulet à la Cajun

Gumbo au poulet à la Cajun

Recette de gumbo au poulet à la Cajun

Cette recette de gombo au poulet est saine. Elle comprend trois ingrédients essentiels du gombo cajun: un roux foncé, du gombo et un fi lé. Ce met est assez facile à préparer et on le trouvera dans plusieurs restaurants de la cuisine africaine, des Caraïbes ou créoles du Québec.

Ingrédients :

  • Une cuillère à soupe d’huile végétale
  • Un quart de tasse de farine tout usage
  • Trois tasses de bouillon de poulet faible en sodium et faible en gras
  • Une libre de poitrine de poulet, sans peau et désossée, coupée en morceaux d’une demi-pouce
  • Une demi-tasse d’oignon jaune, haché
  • Un quart de tasse de céleri, haché
  • Trois gousses d’ail, émincées
  • Deux oignons verts, hachés
  • Une feuille de laurier entière
  • Deux cuillères à café de thym, moulu
  • Deux cuillères à café de piment jalapeño
  • Une cuillère à café de poivron rouge concassé
  • Une cuillère à café d’assaisonnement pour volaille
  • Deux cuillères à café de sauce maître
  • Une tasse de gombo

Préparation du gombo au poulet :

  1. Préchauffez le four à 400 F (200 Celsius)
  2. Ajoutez l’huile dans une petite casserole et incorporez la farine
  3. Placez au four en remuant constamment jusqu’à ce que la farine commence à brunir
  4. Sortez la casserole du four et continuez la préparation sur le dessus du poêle
  5. Incorporer lentement le bouillon au fouet et cuire 2 minutes
  6. Ajoutez tous les ingrédients sauf le gombo. Porter à ébullition, puis réduire le feu et laisser mijoter 45 minutes
  7. Ajoutez le gombo et laisser cuire 15 à 20 minutes supplémentaires.
  8. Retirez la feuille de laurier.

Servir chaud dans un bol seul ou sur du riz.

En effet (dist le moyne), et il y a une très bonne raison à cela : quand on vit avec un mur devant et un mur derrière, cela donne trop envie de murmurer, d’être jaloux et de conspirer les uns contre les autres. » (François Rabelais, Gargantua, Chapitres 52 et 57, « L’abbaye de Thélème »). Photographie de la vallée de Tarquiles, Costa Rica, par Megan Jorgensen.
En effet (dist le moyne), et il y a une très bonne raison à cela : quand on vit avec un mur devant et un mur derrière, cela donne trop envie de murmurer, d’être jaloux et de conspirer les uns contre les autres. » (François Rabelais, Gargantua, Chapitres 52 et 57, « L’abbaye de Thélème »). Photographie de la vallée de Tarquiles, Costa Rica, par Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *