Notre cuisine

Gâteau de Noël

Gâteau de Noël

Recette du gâteau de Noël, non cuit

Une recette québécoise du début du XXe siècle, née à Sorel, la patrie de l’arbre de Noël en Amérique

  • Une livre 1/4 de raisins épépinés,
  • 1/2 livre de raisins secs de Corinthe,
  • Une livre de dattes,
  • ½ livre de figues,
  • ½ livre de cerises glacées,
  • ¼ de livre de citron,
  • ¼ de livre d’oranges glacées et d’écorces de citron,
  • ¼ de livre d’amandes écallées,
  • Deux tasses de farine d’avoine,
  • Une livre ½ de biscuits de blé,
  • ¾ de tasse de jus de raisins,
  • Une tasse de miel,
  • 4 cuillerées à table d’huile d’olive,
  • Un peu de cannelle,
  • Clou de girofle,
  • Épices,
  • ¼ de cuillerée à thé de muscade râpée.

Laver plusieurs fois le raisin et laisser sécher une nuit. Couper en petits morceaux tous les fruits et la muscade, à l’exception des cerises. Mettre les épices dans le jus de raisins et cuire à feu lent.

Lorsque le mélange est bien amalgamé, retirer du feu et passer au tamis. Le biscuit de blé et la farine d’avoine devront être passés dans un moulin à hacher avant d’être mesurés.

Chauffer de nouveau le jus de fruit jusqu’au point d’ébullition, ajouter les céréales et couvrir. Le raisin de Corinthe doit être sec. En premier, mettre le miel et l’huile d’olive dans les céréales et jus de fruits, mélanger les fruits et les noix.

Travailler avec les mains le mélange, dans un grand plat. Entourer le moule d’un papier enduit d’huile d’olive et mettre petit à petit le mélange en pressant fermement. Couvrir avec un papier enduit d’huile d’olive et mettre dans un bocal hermétiquement fermé. Placer dans un endroit froid plusieurs semaines. Mettre ce pudding dans un linge trempé de jus de raisins une heure ou deux avant de servir.

Cerise

(Prunus spp. famille des Rosacées)

Fruit du cerisier, un arbre appartenant à une grande famille, qui comprend notamment le prunier et le pêcher. Le cerisier serait originaire d’Asie mineure ; il pousse sous les climats tempérés. Une légende dit que des oiseaux venant d’Asie auraient laissé tomber des noyaux tout le long de leur migration, contribuant à répandre le cerisier à travers le monde. Cet arbre peut dépasser 10 m de hauteur ; les producteurs le maintiennent habituellement à des proportions plus modestes pour faciliter la cueillette. Au printemps, il se couvre de magnifiques fleurs blanches ; elles donneront naissance aux cerises, drupes arrondies, charnues et juteuses, à la peau lisse. Elles sont suspendues à de longs et fins pédoncules (queues), qui sont rattachés en grappes sur l’écorce. Il en existe deux espèces principales, la cerise douce et la cerise acide, auquelles s’ajoutent des variétés sauvages.

arbre de noêl québec

Arbre de Noël. Photo : © GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *