Notre cuisine

Gâteaux au chocolat et légumes

Gâteaux au chocolat et légumes

Recette de petits gâteaux au chocolat et aux légumes

C’est une recette de petits gâteaux pour les enfants qui vont adorer ces petits gâteaux colorés au goût incroyablement doux.

Ingrédients :

  • 1 1/4 tasse de margarine molle non hydrogénée (300 ml)
  • 1 1/2 tasse de sucre granulé (375 ml)
  • 2 œufs
  • 1 c. à thé d’extrait de vanille (5 ml)
  • 1/2 tasse de yogourt (125 ml)
  • ¾ tasse de poudre de cacao (175 ml)
  • 2 1/2 tasses de farine tout usage (625 ml)
  • 1 c. à thé de poudre à pâte (5 ml)
  • 1 c. à thé de bicarbonate de soude (5 ml)
  • 1 c. à thé de sel (2 ml)
  • 1 tasse de courgettes râpées (250 ml)
  • 1 tasse de carottes râpées (250 ml)
  • 1 boîte de glaçage au chocolat préparé

Préparation :

  • Préchauffer le four à 350 °F (180 °C)
  • Battre la margarine, le sucre, les œufs et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit léger et crémeux
  • Ajouter le yogourt et la poudre de cacao et battre jusqu’à consistance homogène
  • Incorporer la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel et remuer pour bien mélanger
  • Ajouter les courgettes et les carottes
  • Placer 20 moules en papier dans des moules à muffins
  • Remplir les moules jusqu’au bord
  • Cuire au four pendant 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre en ressorte propre
  • Laisser refroidir et glacer avec le glaçage au chocolat.

Donne 20 portions.

Un peu plus sur le cacao et le chocolat

Le fruit du cacao, appelé cabosse, est une baie plus ou moins oblongue mesurant de 10 à 25 cm de long. Il ressemble à une sorte de melon peu charnu dont la surface lisse ou bosselée durcit à mesure qu’il mûrit et change de couleur, passant du vert au jaune, au vermillon, au rouge, à l’orange ou au mauve selon les variétés. Il renferme une pulpe mucilagineuse rosâtre, qui abrite de 25 à 75 graines (ou fèves) roses ou pourpre pâle, agencées autour du coeur en une sorte de colonne. Ces fèves mesurent de 20 à 25 mm de long et de 12 à 16 mm de large ; elles sont composées d’une amande, d’un tégument et d’un germe. Seules les fèves sont consommées et uniquement après traitement car elles sont très amères. Le procédé comporte plusieurs étapes : la fermentation, le triage, la torréfaction, le refroidissement, le concassage et le broyage.

  • La fermentation occasionne un début de modifications dans la composition des fèves ;
  • Le triage sépare les corps étrangers (roches et débris de toutes sortes) ;
  • La torrefaction, une étape très importante, fait éclater la coque qui recouvre l’amande, abaisse le taux d’humidité et transforme une partie des tamins, permettant le développement de la saveur et de la couleur ;
  • Le refroidissement vise à arrêter l’action de la torréfaction ;
  • Le concassage sépare le tégument (une enveloppe très mince qui recouvre l’amande) et le germe, partie très dure, difficilement pulvérisable et qui confère un goût amer peu agréable au cacao.
  • Le broyage transforme l’amande en pâte fluide, appelée aussi liquer de cacao, base des produits chocolatés. C’est de cette pâte qu’on extrait le beurre de cacao, substance blanc jaunâtre qui renferme de 50 à 54% de matières grasses. La poudre de cacao est obtenue par le broyage du tourteau, résidu du traitement du beurre de cacao et qui contient encore autour de 18% de beurre ; l’emploi de solvants tels l’alcool éthylique et isopropylique, de l’essence de pétrole et du trichloréthylène cyclohexane est courant.
Peau sensible

Lutter contre la peau hypersensible’ c’est pas toujours facile… Photo de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *