Notre cuisine

Gâteau aux canneberges

Gâteau aux canneberges

Recette du gâteau congelé aux canneberges

Ingrédients :

  • Quatre paquets de fromage à la crème ramolli
  • Une tasse de sirop de maïs
  • Deux tasses de sucre en poudre
  • Une cuillère à soupe d’extrait de vanille
  • Une boîte de sauce de canneberges aux fruits entiers
  • Quatre tasses de crème fouettée
  • Quatre abaisses de 9 pouces de tarte à la chapelure.

Préparation :

  1. Fouetter le fromage, le sirop, le sucre à glacer et la vanille jusqu’à l’obtention d’une consistance onctueuse.
  2. Mélanger la sauce, y incorporer la crème fouettée.
  3. Verser dans les abaisses et congeler.
  4. Sortir juste avant de servir et garnir de crème fouettée.

Valeur nutritive des fruits

Chaque fruit est composé de divers éléments nutritifs dans une concentration qui lui est propre ; comme groupe d’éléments cependant, les fruits partagent certaines caractéristiques. La plupart sont riches en eau (80 à 90 %) et pauvfres en matières grasses (de l’état de traces jusqu’à environ 2 g/100 g, sauf les oléagineux qui contiennent de 35 à 67 g de matières grasses/100 g) et en protéines ; ils renferment habituellement enter 13 et 23 g d’hydrates de carbone et entre 30 à 60 calories/100 g. En général, ils sont riches en vitamines A, B et C, en potassium, en calcium, en magnésium et en acides (citrique, tartrique, malique, acétique, oxalique, tannique, etc.) ; l’acide tannique est plus élevé quand le fruit n’est pas assez mûr, ce qui lui confère un goût amer. Les fruits sont riches en fibres, ce qui facilite notamment le transit intestinal. Ils sont excellents pour la santé, car ils fournissent divers nutriments facilement assimilables.

Comment acheter les fruits ?

Plusieurs facteurs influencent la saveur et le contenu nutritif des fruits avant, pendant et après la récolte. Certains sont impodérables comme les condtions climatiques ; la plupart cependant relèvent de l’intervention humaine ; ils ont vu leur importance croître durant le XXe siècle à mesure que se développaient les méthodes de culture industrielle et que se généralisait le commerce international. Ainsi, la plupart des fruits viennent en contact avec des produits chimiques durant leur croissance et après la cueillette (engrais, herbicides, insecticides, cire, teinture, etc.). Une partie de ces substances demeure dans les fruits sous forme de résidus. Ces résidues peuvent se loger à l’intérieur du fruit (on parle de contamination systémique) ou rester en surface (contamination topique). Pour ingérer le moins de résidus possible, laver soigneusement le fruit ou le peler (on perd alors la partie des éléments nutritifs logée dans la peau). Cependant, la consommation de fruits cultivés biologiquement est une autre solution, qui demeure actuellement une mesure à la portée d’une minorité seulement.

Rechercher des fruits intacts, bien colorés, ni trop fermes ni trop mous, exempts de moisissures et dégageant une bonne odeur. Les délais de la mise en marché font que les fruits sont souvent cueillis matures mais non mûrs ; il arrive même qu’on les récolte immatures. Même si plusieurs fruist matures mais non mûrs peuvent développer leur saveur et leur valeur nutritive après la cueillette, ils ne peuvent pas être aussi savoureux ni aussi nourrissants que les fruits cueillis à point ; ceci complique l’achat de fruits savoureux.

Instinct

« L’amour a son instinct, il sait trouver le chemin du coeur. » (Honoré de Balzac). Image : © Megan Jorgensen et GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *