Notre cuisine

Gâteau d’Auvergne

Gâteau d’Auvergne

Recette du gâteau d’Auvergne

  • Éplucher des châtaignes
  • Faire cuire les châtaignes dans du lait aromatisé de vanille
  • Passer au tamis et mélanger à cette bouillie un cinquième de son poids de miel
  • Battre ferme, pétrir, rouler en boule, piquer d’angélique
  • Faire dorer au four pendant environ dix minutes
  • Recouvrir d’une crème à la vanille.

La recette de gâteau d’Avergne a été tirée du site Internet jardindelabeille.com

Tous les gâteaux vont très bien avec une tasse de thé !

La cueillette des feuilles de thé, qui peut avoir lieu jusqu’à 20 ou 30 fois par année, s’effectue traditionnellement à la main ; elle est de plus en plus souvent remplacée par la cueillete mécanique cependant. On ne récolte que les jeunes feuilles à l’extrémité des branches. Les meilleures thés proviennent du bourgeon et des deux feuilles qui le suivent ; on cueille aussi la troisième, la quatrième et parfois la cinquième feuille, ce qui donne des thés moins fins. Le bourgeon terminal est appelé « pekoe », terme dérivé du chinois et signifiant « duvet blanc », car il est recouvert d’un mince duvet sur sa face inférieure quand il commence à se dérouler pour devenir une feuille. Le terme « pekoe » ne désigne donc pas une variété de thé mais bien la partie d’où il provient. Les feuilles de thé subissent divers traitements avant d’être prêtes pour la consommation. Selon le procédé utilisé, on obtient du thé noir (fermenté), du thé oolong (semi fermenté) et du thé vert (non fermenté).

Thé oolong : Il n’est qu’à demi fermenté, car il a été flétri et fermenté moins longtemps que le thé noir. Le thé oolong est à mi-chemin entre le thé noir et le thé vert, aux points de vue de sa saveur et de ses caractéristiques.

The vert : Non fermenté, il n’est que chauffé quelques minutes à la vapeur afin que ses enzymes soient inactivées, puis il est roulé et dess.ché. Le thé vert est plus astringent que le thé noir car ses tannins sont moins oxydés ; sa saveur est plus fine. Longtemps le plus consommé, il a maintenant perdu sa suprématié au profit du thé noir, qui accapar plus de 98 % de la production mondiale.

Outre les trois catégories de thé précitées, il existe du thé parfumé, du thé soluble et du thé décaféiné.

The parfumé : Il s’agit de feuilles aromatisées d’huile essentielle ou agréementées d’épices ou de fleurs de plantes (jasmin, gardénia, rose, lotus, cannelle, menthe, etc.). Ainsi le thé Early Grey est parfumé à l’huile de bergamote ; la légende dit que ce thé porte le nom d’un comte auquel un madarin chinois aurait fait cadeau de ce thé.

Thé soluble (instant tea en anglais) : Préparation obtenue après l’infusion du thé. Ce procédé, très populaire aux États-Unis depuis la seconde moitié du XXe siècle, existe depuis beaucoup plus longtemps, en particulier au Japon.

Thé décaféiné : Thé dont une partie de la caféine (appelét aussi théine) a été enlevée à la suite d’un traitement afin que son effet soit moindre. La teneur en caféine du thé décaféiné est cependant très variable et il n’est pas rare qu’elle soit presque aussi élevée que celle du thé régulier.

Banquette de la Lune

Banquette de la Lune. Photo : © GrandQuebec.com.

D’autres recettes de gâteaux :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *