Notre cuisine

Frittata au crabe et cheddar

Frittata au crabe et cheddar

Recette de la frittata au crabe et cheddar

Ingrédients :

  • 4 oeufs
  • 2 c. à table de mayonnaise avec huile d’olive
  • 2 gouttes de sauce piquante
  • 1 boîte de chair de crabe en morceaux, bien égouttée
  • 1 oignon vert, tranché
  • 1 c. à table d’aneth frais haché
  • 1/3 tasse de cheddar divisé
  • 1 c. à table de margarine (15 g)

Cuisson :

  1. Préchauffer le gril
  2. Dans un bol moyen, fouetter les œufs, la mayonnaise et la sauce piquante.
  3. Incorporer le crabe, l’oignon vert, l’aneth et ¼ tasse de fromage.
  4. Faire fondre la margarine dans une poêle à frire moyenne allant au four à feu moyen.
  5. Ajouter le mélange aux œufs.
  6. À l’aide d’une spatule, éloigner les œufs cuits des parois de la poêle et permettre aux œufs non cuits de s’insinuer en dessous.
  7. Cuire jusqu’à ce que le mélange soit presque figé, environ 3 minutes.
  8. Parsemer de 2 c. à table de fromage restant et placer sur le gril de 30 à 60 secondes.
  9. Couper en quartiers.

Donne deux portions.

Crabe

(Carcinus spp, famille des Cancridés)

Autres noms et espèces : crabe commun,, tourteau, araignée de mer, étrille, crabe géant, crabe des neiges, crabe bleu (Callinectes sapidus), crabe de pleine mer (C. portunus).

Crustacé à carapace souvent festonnée, plutôt arrondie, presque en forme de cœur. Sa queue est son abdomen sont repliés sous sa carapace, qui peut être de molle à très dure. Le crabe possède cinq paires de pattes dont une plus développée qui se termine par des pinces puissantes. Sa bouche est broyeuse et ses yeux, proéminents. Ce crustacé habite la mer où il aime se cacher dans les algues ou les crevasses (quoique certaines espèces vivent sur la terre). Certains crabes fréquentent l’embouchure des rivières ou adorent se promner sur les plages. Il existe des crabes femelles et des crabes mâles ; les femelles se distinguent des mâles par une palme beaucoup plus développée sous le ventre car elle sert à retenir les œufs. Le crabe contient peu de chair, seulement le quart de son poids est comestible.

La plupart des crabes sont belliqueux; habiles prédateurs, ils sont combatifs et foncent sur leurs proies, même humaines. S’ils ont une patte coincée ou retenue par un ennemi, ils la laissent aller et au bout de trois mues, elle aura complètement repoussé. On ne devrait jamais laisser un crabe sur le dos, car il est incapable de se remettre à marcher et va mourir bêtement. La famille des crabes comprend environ 4000 espèces souvent fort diversifiées, parmi les plus courantes se trouvent le crabe vert, le tourteau, l’étrille, l’araignée de mer, le crabe des neiges et le crabe géant.

Crabe vert ou crabe commun (C. maenas). Sa carapace verte est plus large en avant qu’en arrière, Assez petit (5-7 cm de long), ce crabe commun contient peu de chaire et n’est pas comemrcialisé ; il est délicieur. C’est l’espèce la plus courante dans le monde et l’hôte habituel des plages. On le surnomme « crabe enragé » à cause de sa façon bien particulière de se déplacer.

Tourteau (Cancer pagurus). Sa carapace brun jaunâtre est lisse et ovale. Le toureau mesure habituellement entre 10 et 20 cm de large, mais peut atteindre 40 cm. Il aime les fonds côtiers rocheux et peut descendre à plus de 100 mètres de profondeur. Sa chair est excellente.

L’étrille (Portunus puber). Brun-rouge taché de bleu, l’étrille mesure entre 8 et 15 cm de large et ses pattes sont velues ; ses âttes de derrière sont aplaties et ressemblent à des nageoires. Ses pinces sont puissantes. Sa chair est très recherchée.

Maïa ou araignée de mer (Maïa squinado). Sa couleur tend vers le jaune rosé, le rose ou le châtain-rouge. Sa carapace en forme de triangle arrondi fait penser à un cœur ; elle est épineuse et se termine à l’avant par deux pointes. Ses pattes longues et fines sont disposées comme celles de l’araignée, d’où son nom. La maïa mesure entre 10 et 20 cm de large ; elle vit dans les fonds marins sablonneux, jusqu’à 50 m de profondeur. Sa chair est fine ; celle de la femmelle est meilleure que celle du mâle.

Crabe des neiges (Chionoecetes opilio). Souvent brun-orangé, le crabe des neiges peut être de teinte variable. Il fait partie de la famille des crabes araignées. Son corps circulaire est un peu plus large à l’arrière ; ses longues pattes sont légèrement aplaties. Le mâle est beaucoup plus gros que la femeille et seul celui-ci est capturé ; sa taille moyenne atteint 13 cm de diamètre et il pèse près de 1,25 kg. Il vit dans les eaux froides et profondes (entre 70 et 460 m), ce qui a une influence bénéfique sur sa chair, unique et très recherchée.

Il en existe plusieurs variétés, tant dans le Pacifique que dans l’Atlantique, mais il est absent de la cçote ouest de l’Europe. En Amérique du Nord, le crabe des neiges a longtemps été considéré comme une nuissance par les pêcheurs, car il emmêlait leurs filets et se vendait très peu. Il fut d’abord commercialisé sous le nom de crabe royal sans beaucoup de succès ; une opération de marketing lui donna le nom plus attirant de crabe de neiges, terme déjà utilisé par les Asiatiques. Ce crabe est maintenant fort bien coté, il constitue même un mets de luxe.

Crabe géant (Cancer magister). De teinte brunâtre, il a entre 50 et 60 cm de diamètre et possède des pattes qui peuvent mesurer 2 m de long. Son apparence le rapproche de l’arignée de mer. Comme le crabe des neiges, le crabe géant vit dans les eaux froides canadiennes. Il est parfois commercialisé vivant, mais sa destination principale est la conserve, où il prend l’appellation de « crab beat ». Il est également surgelé. Sa chair est très bonne.

Parade de la fierté à Montréal. Photo : GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *