Notre cuisine

Filets de porc, grenade et miel

Filets de porc, grenade et miel

Filets de porc grillés à la poêle avec glaçage à la grenade et au miel

Ingrédients :

  • 2 filets de porc, 350 g (12 oz) chacun
  • 2 c. à thé de thym séché émietté
  • 1 c. à thé de sel
  • 1/4 c. à thé de poivre
  • 1 c. à table d’huile d’olive extra vierge
  • 1/2 tasse de bouillon de poulet
  • 1/2 tasse de jus de grenade
  • 1/4 tasse de miel
  • 2 c. à thé de moutarde de Dijon

Cuisson :

  1. Assaisonner le porc de thym, de sel et de poivre.
  2. Dans une grande poêle antiadhésive, faire chauffer l’huile à feu moyen-vif.
  3. Faire cuire le porc, en tournant pour le faire brunir de tous les côtés, de 6 à 8 minutes.
  4. Baisser le feu à moyen-doux et faire cuire à découvert, en tournant de temps à l’autre, de 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un thermomètre inséré dans la partie la plus épaisse de la viande atteigne 65 degrés Celsius (145 F) environ.
  5. Enlever le porc, couvrir de papier d’aluminium et garder au chaud.
  6. Monter à feu moyen, ajouter le bouillon et gratter les morceaux brunis au fond de la poêle.
  7. Incorporer le jus, le miel et la moutarde, puis laisser mijoter de 6 à 8 minutes ou jusqu’à ce que le mélange épaississe légèrement.
  8. Remettre le porc dans la poêle et faire cuire jusqu’à ce qu’il soit chauffé et glacé de sauce.
  9. Pour servir, couper le porc en tranches épaisses et verser un filet de glaçage.

Donne six portions.

Grenade

La grenade (Punica granatum, familles de Punicacées, autres noms : pomme-granade, pomme de Carthage (au temps des Romains) est le fruit du grenadier, buisson ou arbuste probablement originaire de Perse et qui croît dans la plupart des pays tropicaux et subtropicaux. Le grenadier peut atteindre de 4 à 6 mètres de haut ; ses feuilles caduques sont oblongues et ses fleurs de couleur rouge-orangé sont en forme de trompettes.

La grenade fut très estimée en Mésopotamie et en Égypte ; elle fut même un symbole de fertilité à Babylone. On en trouve mention dans la Bible. En Occideent, elle fut assez populaire jusqu’au XIXe siècle, après quoi elle perdit de son importance, tout au moins comme fruit frais.

La grenade a la forme et la taille d’une grosse pomme ronde ; elle mesure environ 7 cm de diamètre. Sa peau rouge brunâtre est coriace, plutôt épaisse (2 à 3 mm) et non comestible car elle est très amère. Cette peau abrite une multitude de petites baies agglutinées et closonnées dans des membranes épaisses, de couleur rosée ou brun jaunâtre. Leur pulpe rose ou rougeâtre n’est rien d’autre que le tégument charnu des graines. Cette pulpe juteuse et surette est à la fois sucrée et acide : la petite graine comestible qu’elle entoure est dure.

Quelle est la valeur nutritive de la grenade ?

La renade contient 1 g de protéines, 0,3 g de matières grasses, 17 g d’hydrates de carbone et 70 calories/100g. Elle est riche en phosphre, en potassium et en pectine. Sa saveur acidule lui vient de ses nombreux acides, notamment les acides malique, citrique, tartrique et tannique ; elle est rafraîchissante et moins surette que le citron. On la dit efficace pour soigner les infections urinaires, les fortes fièvres, pour nettoyer l’organisme et pour combattre la constipation.

granade rouge

La grenade. Photo : © GrandQuebec.com.

Pour compléter la lecture, autres recettes de cuisine au porc :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *