Notre cuisine

Épis de maïs sur le grill

Épis de maïs sur le grill

Épis de maïs sur le grill

Ingrédients :

  • 12 épis de maïs, sans leurs feuilles
  • ½ tasse de marinade préparée au piment rouge de Louisiane ou au chipotle du Sud-Ouest
  • 3 c. à table de mayonnaise
  • 3 c. à table de persil haché finement
  • ¼ à thé chacun de sel et cumin moulu

Préparation :

  1. Porter à l’ébullition une grande casserole d’eau et faire cuire le maïs de 8 à 10 minutes, puis réserver
  2. Dans un petit bol, mélanger la marinade, la mayonnaise, le persil, le sel et le cumin
  3. Préchauffer le gril à feu moyen
  4. Badigeonner le maïs du mélange de marinade et faire griller, en badigeonnant et en tournant souvent, de 5 à 7 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit bien marqué et tendre en le piquant avec une fourchette
  5. Badigeonner de marinade restante avant de le transférer dans un plat.

Donne douze épis, soit 6 portions.

Un peu plus sur le maïs

La maîs croît sur une plante annuelle atteignant entre 1 et 5 mètres de hauteur. Cette plante aux longues feuilles retombantes porte des fleurs mâles et des fleurs femelles. Les grains de maïs se développent sur des épis atteignant souvent de 15 à 30 cm de long. La pollinisation s’effectue à l’aide de longs fils nommés « styles » ou « soies de maïs ». Ces fils sortent hors de l’enveloppe à l’etrémité de l’épi et ils sont reliés aux fleurs qui se transformeront en grains. On compte plusieurs centaines de grains par épi, grains disposés en rangées plus ou moins régulières ; ils peuvent être blancs, orange, jaunes, rouges, pourpres, bleus, noirs ou bruns selon les variétés. Cette céréales n’a pas toujours possédé des épis aussi gros ni aussi bien enveloppés ; ils mesuraient à l’origine de 3 à 5 cm de long.

Il existe plusueirs espèces de maïs ; seulement au Pérou on en a recensé 30. La première importante commercialement sert surtout à alimenter les animaux ; les grains d’un jaune soutenu sont fermes, farineaux et peu sucrés. Les États-Unis en sont le plus grand pays producteur. La deuxième espèce en importance est le maïs pour la consommation jumaine ; les grains d’un jaune plus pâle sont tendres, laiteux et sucrés. Par mes autres variétés se trouvent le maïs à souffler, peut-être le plus connu, et le maïs décoratif non comestible. À l’intérieur de ces espèces, les différences sont nombreuses ; ainsi les grains son plus ou moins sucrés, fermes, huileux. etc.

Quelle est la valeur nutritive du maïs

Le grain de maïs comporte trois parties principales : le péricarpe (l’enveloppe), l’endosperme (la partie amidonneuse qui contient environ 90 % d’amidon) et l’embryon (le germe qui peut renfermer jusqu’à 85 % d’huile). Il contient de 9 à 10 g de protéines, 4 g de matières grasses, 70 g d’hydrates de carbone et environ 350 calories/100 g. Ses matières grasses sont composées d’acide linoléique (56 %), d’acide oléique (30 %) et d’acide linolénique (0,7 %). Certaines variétés peuvent contenir jusqu’à 85 % de gras ; on les cultive pour les transformer en huile.

La composition des hydrates de carbone diffère selon les variétés ; l’amidon est abondant dans les variétés farineuses, ce qui donne des grains plus sucrés. Les variétés sucrées contiennent  bouillir, plus de sucre et un gène retarde la transformation du sucre en almidon, transformation qui commence dès que le maïs est cueilli, entraînant en quelques heures une perte de saveur. On dit souvent à la blague que pour manger un maïs savoureux, il faut mettre à bouillir avnt de le récolter, l’eau qui servira à sa cuisson. Cette précaution est moins nécessaire maintenant avec les nouvelles variétés améliorées car l’apparition de l’amidon est retardée.

Maïs en épi

Maïs en épi. Photo de GrandQuebec.com.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *