Notre cuisine

Dinde tetrazzini

Dinde tetrazzini

Recette de la dinde tetrazzini

Pâte: 250 g de spaghettis en morceaux de 5 cm environ

Pour la sauce:

  • 2 tasses (400 g) de cubes de poitrine de dinde cuite ou de jambon maigre
  • 1/3 tasse (80 g) de fromage suisse râpé
  • 1/4 tasse (60 g) de beurre
  • Une tasse de champignons frais, tranchés
  • 1/2 tasse (125 g) de céleri en morceaux
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 3 cuillerées à soupe (45 g) de farine tout usage
  • 2 1/2 tasses (625 ml) de lait
  • 1/2 cuillerées à thé (2 ml) de sel
  • 3/4 cuillerées à thé (3 ml) de poivre
  • 60 g de poivron rouge haché

Cuisson :

  1. Faites cuire le spaghetti al dente. Égouttez, rincez et réservez.
  2. Dans une casserole, faites fondre une cuillérée à soupe de beurre avant d’y mettre les champignons, le céleri et l’ail. À feu moyen, faites cuire de trois à cinq minutes ou jusqu’à ce que le céleri soit tendre, en remuant de temps en temps.
  3. Ajoutez ensuite le reste du beurre et laissez fondre.
  4. Versez la farine sur la préparation tout en remuant de 30 secondes à 1 minutes ou jusqu’à ce que des bulles apparaissent.
  5. Ajoutez le sel, le poivre et le lait.
  6. À feu moyen, laissez mijoter pendant dix minutes en remuant occasionnellement.
  7. À feu doux, laissez mijoter encore de deux à trois minutes ou jusqu’à l’épaississement de la sauce.
  8. Dans un plat allant au four, mélangez les spaghettis, la sauce et le reste des ingrédients.
  9. Faites cuir au four de 30 à 40 minutes.

Donne huit portions.

Apport nutritif pour une portion (une tasse) : calories – 290, protéines – 17 g, gras saturé – 6 g, total de gras – 10 g, cholestérol – 45 mg, sodium – 235 mg,  total hydrates de carbone – 31 g,  zinc – 1,6 g, fibres alimentaires – 2 g, calcium – 165 mg.

Comment acheter la dinde ?

Ces volatiles sont généralement trop gros pour les besoins actuels, car les unités familiales sont plus restreintes qu’auparavant. Devant une baisse de son marché, l’industrie de la dinde a réagi en inventant toute une gamme de produits. On trouve maintenant, entre autres, de la dinde désossée, ahchée, coupée en escalopes ou en cubes, façonnée en rôti (que l’on nomme également roulé) ou incorporée à toute une gomme de produits transformés (saucisse, saucisson, pastrami, salami, Kiel, Kolbassa, etc.). La dinde désossée peut être vendue sans peau, peut ne contenir que de la viande blanche ou un mélange de viande blanche et brune ; elle peut aussi être cuite et fumée ou aromatisée à la saveur de jambon. Prêts à cuire ou à servir, ces produits son surtout vendus congelés. Les personnes soucieuses de leur santé feraient mieux de lire attentivement les étiquettes posées sur ces produits, car un certain nombre contiennent des additifs (colorants, aromatisants, édulcolants, glutamate monosodique, phosphate de sodium, etc.).

La dinde est aussi vendue farcie ou injectée de corps gras. L’injection de gras dans les chairs ajoute jusqu’à 3 % du poids ; c’est payer chèrement un mélange qui a sur la santé des effets douteux, puisqu’il est le plus souvent à base de matières grasses fortement saturées (huile végétale hydrogénée, beurre). On peut obtenir de très bons résultats sans que la dinde soit injectée de corps gras, en la cuisant à des températures pas trop élevées et en arrosant la dinde durant la cuisson. Si on préfère une dinde imprégnée de gras, on peut le faire soi-même, ce qui permet de choisir un produit moins saturé.

L’élevage de la dinde s’apparente de plus en plus à celui du poulet ; on vise à diminuer l’activité des dindes et à contrôler leur alimentation afin que le gain de poids s’effectue le plus vite possible, ce qui maximise les profits. Ces procédés influencent la valeur nutritive.

Dindes

Dindes dans la ferme Riverdale, à Toronto, photgraphie de GrandQuebec.com.

Autres recettes de dinde :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *