Notre cuisine

Crêpes aux courgettes

Crêpes aux courgettes

Recette des crêpes aux courgettes

Ingrédients :

  • Trois grosses courgettes, râpées grossièrement
  • ½ c. à thé de sel
  • ¼ tasse d’oignon finement coupé en dés (50 ml)
  • Un gros œuf
  • ¾ tasse de chapelure
  • ½ à thé de poivre noir
  • Huile d’olive pour la friture

Cuisson :

  • Mélanger les courgettes râpées et le sel dans une passoire et laisser égoutter dans l’évier pendant 20 minutes
  • Utiliser les mains pour extraire le plus de liquide possible des courgettes
  • Dans un grand bol, mélanger les courgettes, l’oignon, l’œuf, la chapelure et le poivre jusqu’à ce que le tout soit bien remué
  • Badigeonner d’huile d’olive deux grandes poêles antiadhésives et chauffer à feu modérément vif.
  • Déposer quatre cuillérées d’environ 2 c. à table (30ml) du mélange de courgettes dans les poêles.
  • Cuire trois minutes de chaque côté jusqu’à ce que le mélange soit doré et bien cuit.

Donne 8 crêpes.

Pour ces crêpes, on peut utiliser le triticale :

Triticale, famille des Graminées

Céréale créée par hybridation au XXe siècle. Le triticale est issu d’un croisement du blé et du siègle ; son nom lui vient d’ailleurs de la combinaison d’une partie des termes latins identifiant dces céréales, Triti cum (blé) et Secale (siegle).

Résultat de plusieurs années de recherches, le triticale combine certaines qualités de ses deux parents, en particulier la haute teneur en protéines du blé et la richessese en lysine du seigle, ce qui lui confère une grande valeur nutritive. Il existe divers cultivars de tritical qui ont des caractéristiques variées ; les recherches se poursuivent pour les améliorer. Le triticale est moins fragile que le blé ; il a la résistance du seigle et s’adapte à plusieurs environnements dans les régions tempérées aussi bien que tropicales.

Quelle est la valeur nutritive du triticale ?

Le triticale contient 17 g de protéines, 1,5 g de matières grasses, 68 g d’hydrates de carbone et 350 calories/100 g. Il possède à peu près autant de protéines que le blé ; ses acides aminés essentiels sont plus équilibrés, notamment en lysine. Sa concentration en gluten se situe à peu près entre celle du siegle (pauvre) et celle du blé (riche) ; son gluten n’a cependant pas la même qualité que celui du blé et il est donc plus difficilement panifiable. Le triticale est plus riche que le blé en certaines vitamines (biotine, folacine et vitamine B6) et légèrement appauvri pour d’autres (thiamine, riboflavine et acide pantothénique).

Comment utiliser le triticale ?

On utilise le triticale comme le blé ou le seigle. Le grain peut rester entier, être concassé, germé, mis en flocons ou moulu. On en fait des pâtes alimentaires, des tortilles, des crêpes, des muffins, des tartes, etc. On s’en sert aussi en distillerie et en brasserie. La farine a une saveur qui rappelle la noisette ; elle contribue à augmenter la teneur en fibres et en nutriments des préparations dans lesquelles on l’emploie. La composition de son gluten rend plus délicate la fabrication de pain à 100 % de triticale ; le gluten ne peut supproter qu’un pétrissage car il est fragile et le pain qui ne peut lever qu’une seule fois est moins volumineux. Dans la plupart des recettes, la farine de triticale peut rempalcer jusqu’à 50 % de la farine de blé sans aucune difficulté.

Pour la cuisson, cuire les grains de triticale dans deux ou trois fois leur volume d’eau.

Arbre amour

L’amour et les mémoires perdues. Photo de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *