Notre cuisine

Crabe des neiges

Crabe des neiges

Le crabe des neiges : Un nouveau-venu dans les congelés

On a donné au crabe des neiges un nom qui le prédestine à la congélation. On ne le trouve actuellement sur le marche que sous forme de chair cuite et congelée, en paquets ou en morceaux.

C’est un produit de choix qui permet de préparer, sans aucune perte, aussi bien des plats de résistance que des hors d’oeuvres ou des entrées de fantaisie. Chauds ou froids, une boite d’une livre est suffisante pour servir quatre gros mangeurs ou six appétits légers.

La chair comestible du crabe des neiges vient des pinces et de ses immenses pattes qui l’ont fait connaître jusqu’à maintenant sous le nom peu attrayant d’araignée de mer. Cette chair ne représente que 20 % du poids total du crabe. C’est le mâle et non la femelle qui est pêché et traité. Cette dernière ne pèse en général qu’une livre tandis que son compagnon pèse entre une livre et demie et deux livres et demie.

On pèche le crabe des neiges dans le Golfe du Saint-Laurent et au large des côtes de Terre-Neuve. Jusqu’en 1965 on rejetait à l’eau cet individu fâcheux qui détruisait les filets des pêcheurs. Des études pilotes furent entreprises par le ministère fédéral des Pêches et Forêts et en collaboration avec les gouvernements des provinces de la côte Atlantique pour en arriver à une pêche commerciale. En 1967 déjà, les prises étaient évaluées à $100,000 et en 1968 onze millions de livres…

À cause de sa ressemblance avec le crabe royal du Pacifique on l’a appelé au début Queen crabe puis, pour les besoins de l’exportation crabe des neiges.

TÊTE-À-TÊTE

  • Faire décongeler un paquet de crabe ;
  • Enlever tous les morceaux de carapace qui peuvent rester et découper en petits morceaux ;
  • Couper en deux et en dents de scie, un cantaloup bien mûr de grosseur moyenne ;
  • Retirer les pépins et enlever la chair en ne laissant qu’une mince couche tout autour ;
  • Utiliser un couteau à pamplemousse pour évider puis découper en cubes ;
  • Mélanger le crabe et une tasse de melon ; ajouter une demi tasse de céleri tranché et un quart de tasse de noix hachées ;
  • Incorporer la mayonnaise ;
  • Verser dans les moitiés de cantaloup et servir très frais.

N.B. — Recette prévue pour deux.

SALADE FROIDE

Ingrédients :

  • 1 livre de chair de crabe, fraie ou congelé
  • 2 pommes de laitue
  • 4 tomates
  • 4 oeufs cuits dur
  • 1 t. de mayonnaise
  • 1/4 t. de sauce chili
  • 1/4 t. d’échalotes hachées
  • 1/4 t. de piment vert, haché fin
  • 1/2 t. de crème épaisse, fouettée

Préparation :

  1. Décongeler le crabe, s’il y a lieu ;
  2. Égoutter et retirer soigneusement tous les petits morceaux de carapace qui pourraient rester. Couper en bouchées ;
  3. Sur quatre assiettes, placer une des premières feuilles des pommes de laitue ;
  4. Hacher le coeur, au couteau ;
  5. En faire un lit au centre de l’assiette ;
  6. Disposer sur chaque assiette, le crabe, les tomates découpées en quartiers, les oeufs ;
  7. Préparer une sauce en mélangeant la mayonnaise, le sauce Chili, les échalotes et le piment vert ;
  8. Bien mélanger; incorporer la crème fouettée ;
  9. Servir en saucière.

SALADE CHAUDE

Ingrédients :

  • 2 paquets de 6 onces de crabe frais ou congelé
  • 1 1/2 livre de haricots verts
  • 3/4 t. de mayonnaise
  • 2 c. à soupe de jus de citron
  • 1/2 c. à thé de moutarde en poudre
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1/4 t. d’oignon haché
  • 1 pincée de poivre
  • 1/4 t. de chapelure
  • 3 à 4 c. à soupe de beurre fondu

Préparation :

  1. Éplucher et couper les haricots verts en morceaux d’un pouce ;
  2. Les faire cuire à l’eau bouillante salée pendant une quinzaine de minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres et encore croquants ;
  3. Égoutter ;
  4. Mélanger la mayonnaise, le jus de citron, la moutarde, l’ail, l’oignon, le sel et le poivre ;
  5. Ajouter les haricots, le crabe (égoutté et découpé en morceaux de la grosseur d’une bouchée) ;
  6. Par cuillerées, mettre cette préparation dans des coquilles allant a four ou dans des ramequins beurrés ;
  7. Saupoudre de chapelure avec un peu de beurre fondu.
  8. Faire cuire dans un four préchauffé à 400 degrés pendant une dizaine de minutes ;
  9. Servir aussitôt, en entrée ou comme plat de résistance (8 portions dans le premier cas, 4 à 5 dans le second).
Pas joli, mais délicieux Cette araignée de mer, pour plaire aux consommateurs, est devenue le “crabe des neiges”. On ne la trouve dans le commerce que cuite, décortiquée et
congelée, prête à être transformée en plats chauds, en plats froids.
Un crabe rouge. Photo de Megan Jorgensen.
Un crabe très petit. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *