Notre cuisine

Coulis de canneberges

Coulis de canneberges

Recette des coulis de canneberges

Le coulis de canneberges est un dessert délicieux servi avec des gâteaux ou sur de la crème glacée.

Ingrédients :

  • Une tasse et demi de canneberges ;
  • 1/4 de tasse de jus d’orange ;
  • 3/4 de tasse de sucre ;
  • Une cuillère et demi à thé fécule de maïs ;
  • Une cuillère à table d’eau ;
  • Une demi cuillère à thé de zeste de citron.
  • Mélanger les canneberges, le jus d’orange, le sucre, le zeste de citron et l’eau dans un chaudron.
  • Amener le tout à ébullition, baisser le feu et cuire à feu moyen jusqu’à l’éclatement des fruits.
  • Ajouter la fécule de maïs, laisser mijoter quelques secondes, et puis retirer du feu.
  • Laisser reposer, et puis passer au mélangeur.

Préparation et utilisation des fruits

La préparation, l’utilisation et la conservation des fruits influencent leur valeur nutritive, leur saveur, leur texture et leur apparence. Les fruits sont fragiles car ils continuent à vivre même après la cueillette ; on dit qu’ils respirent. La température ambiante a une grande influence sur le rythme de respiration ; plus elle est élevée, plus les fruits respirent, cde qui entaîne une perte d’eau et accélère le mûrissement. Tout comme les légumes, il est préférable de ne pas mettre les fruits à tremper en les lavant, de les préparer au dernier moment et, pour la plupart, d’éviter de les laisser à la température ambiante.

L’utilisation des fruits est des plus variée ; on les consomme frais, cuits, confits, déshydratés, en jus, en conserve, macérés dans de l’alcool, transformés en vin, etc. Plusieurs fruits brunissent quand ils sont pelés ou coupés (banane, pomme, poire, pêche) ; ce processus, appelé oxydation, survient quand une enzyme et une substance semblable au phénol présentes dans les fruits entrent en contact avec l’oxygène de l’air. Pour empêcher cette réaction, enrober les fruits coupés avec une substance acide (jus d’agrume, de pomme, vinaigre, etc.) ; plus le degré d’acidité est élevé, plus les fruits résistent longtemps au brunissement. La réfrigération aide également mais elle est ,oins efficace ; la cuisson règle définitivement la question. La cuisson devrait être courte le plus souvent possible afin de préserver la valeur nutritive.

Comment conserver les fruits ?

Tous les fruits ne sont pas aussi fragiles ; l’orange par exemple se conserve plus facilement que la fraise. Ils ont besoin d’humidité pour rester frais plus longtemps ; plus l’air ambiant est humide, plus leur déshydratation est retardée. À aprt quelques exceptions, les fruits laissés à la température de la pièces se gâtent très vite. Ile st préférable de les réfrigérer ou de les placer dans un endroit frais et humide. Manipuler les fruits avevc soin car toute meurtrissure accélère le processus de maturation. Les tenir éloignés des aliments à odeur forte, car la plupart l’absorvent. Les fruits dégagent du gaz éthylène, substance qui accélère le mûrissement ; mettre les fruits dans un sac emprisonne ce gaz et active leur maturation. Retirer les fruits du sac dès qu’ils sont mûrs sinon ils vont passer. La plupart des fruits supportent la congélation, qui leur fait perdre cependant jusqu’à 20 pourcent de leur contenu en vitamines du complexe B et en vitamine C.

Marie-Soleil Tougas

Triste destinée d’une grande femme. Photo – grandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *