Notre cuisine

Biscuits sur le pouce

Biscuits sur le pouce

Recette des biscuits sur le pouce

Ingrédients :

  • 1/2 tasse de margarine molle non hydrogénée
  • 1/2 tasse de cassonade tassée
  • 1/4 tasse de sucre granulé
  • 2 oeufs
  • 1 c. à table de vanille
  • 1 boîte d’ananas broyés bien égouttés (400 g)
  • 3 tasses de flocons d’avoine de cuisson rapide
  • 1 tasse de farine de blé entier
  • 1 c. à thé de bicarbonate de soude
  • 1 c. à thé de cannelle moulue
  • 1 tasse de groseilles séchées
  • 1 tasse de bleuets séchés
  • 1 tasse de noix, pacanes ou amandes, hachés grossièrement

Note : Tout fruit séché (raisins secs, canneberges, dattes hachées grossièrement, pruneaux, abricots, figues) est approprié avec cette recette.

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 350 F (180 C).
  2. Couvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé, réserver.
  3. Avec un batteur électrique, battre la margarine et les sucres jusqu’à consistance légère et veloutée.
  4. Incorporer les oeufs et la vanille et battre pour mélanger.
  5. Dans un grand bol, fouetter les flocons d’avoine, la farine, le bicarbonate de soude et la cannelle.
  6. Ajouter le mélange de farine au mélange d’oeufs et remuer.
  7. Incorporer les groseilles, les bleuets et les noix à la main.
  8. Déposer des quantités de 1/3 tasse de pâte sur la plaque à pâtisserie préparée, en laissant 5 cm environ entre chaque biscuit.
  9. Avec les mains humides, aplatir les biscuits à 1 cm d’épaisseur.
  10. Faire cuire au four jusqu’à ce qu’ils soient dorés, environ 15 minutes. Ne pas trop cuire.
  11. Laisser reposer pendant 5 minutes, puis placer sur une grille pour refroidir.

Donne 17 biscuits. Les biscuits peuvent être congelés.

Bleuet et Myrtille (Vaccinium spp. Famille des Ericacées) : sont fruits faisant partie d’une grande famille qui comprend 150 espèces, pas toutes comestibles cependant. Les Européens appellent habituellement ces fruits “airelles”, terme trop général qui inclut aussi bien les atocas (airelles rouges que les bleuets.

Le bleut est une baie ronde qui se cultive en Amérique du Nord. Les variétés angustifolium (ou pensylvanicum) et myrtilloïdes (ou canadense) sont les plus répandues au Québec ; ce sont de robustes arbustes qui donnent des fruits minuscules. Une variété géante hybride (V. Corymbosum) est surtout cultivée en Colombie-Britannique et aux États-Unis ; atteignant jusqu’à 4 ou 5 m de hauteur, elle produit un bleuet qui peut être quatre fois plus gros que le bleuet nain et qui a la grosseur d’une bille. Le bleuet est de couleur bleu noirâtrre ; sa chair contient de très petits graines ; le bleuet nain est souvent plus sucré et plus savoureux que le gros bleuet. Une mince pellicule cireuse et naturelle, la pruine, recouvre fréquemment ce fruit et lui donne un aspect terne.

Groseille (à grappes, à maquereau, Ribes spp. Saxigragacées) : Fruits du groseillier, arbuste touffu, pouvant atteindre plus d’un mètre de haut et dont les feuilles sont légèrement palmées. Au moins 150 variétés de ces fruits ont été recensées ; on les classe en 2 grandes catégories comprenant, d’une part, l’immense groupe des « groseilles à grappes » (appelées « gadelles » au Québec), et’d’autre part, celui de la « groseille à maquereau ».

La valeur nutritive de la groseille est haute, car ces fruits contiennent habituellement 1,4 g de protéines, 0,4 g de matières grasses, 15 g d’hydrates de carbone et 2,4 g de fibres sur 100 grammes. Ils sont riches en acide citrique (responsable de leur saveur aigrelette), en pectine, en potassium et en vitamine C, surtout le cassis qui en contient plus que l’orange. Ils sont peu calorifiques (30 calories sur 100 g) sauf le cassis (60 calories sur 100 g). Ils sont laxatifs, particulièrement le cassis qui doit d’ailleurs son nom à la « casse », fruit purgatif longtemps populaire en Europe.

biscuits sur la pouce

Défilé à Montréal. Photo : GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *