Notre cuisine

Recette de barres à la citrouille

Recette de barres à la citrouille

Recette des barres à la citrouille avec croûte aux biscuits au gingembre et pacanes

Croûte :

  • 30 biscuits au gingembre ;
  • 1/4 tasse de morceaux de pacanes ;
  • 75 ml de margarine, fondue.

Garniture :

  • boîte de 400 gr de citrouille – pas une garniture pour tarte à la citrouille ;
  • Une tasse de cassonade ;
  • Trois cuillères à table de farine tout usage ;
  • Une demi-cuillère à thé de cannelle ;
  • Une demi-cuillère à thé de gingembre moulu déshydraté ;
  • Une demi-cuillère à thé de sel ;
  • Deux œufs ;
  • Une tasse de lait évaporé.

Préchauffez le four à 180°C ou 350°F.

Dans un robot culinaire, mélangez les biscuits et les pacanes jusqu’à la formation de petites miettes.

Placez les miettes dans un bol et ajoutez la margarine en remuant.

Abaissez le mélange à biscuits dans un plat de cuisson graissé de 33 sur 20 cm de façon à ce que la croûte soit uniforme et monte d’au moins 1 cm sur les parois du plat.

Cuisez au four la croûte pendant dix minutes.

Retirez la croûte du four. Augmentez la température du four à 190°C ou 375 °F.

Dans un autre bol, mélangez la citrouille, la cassonade, la farine, la cannelle, le gingembre et le sel et remuez jusqu’à consistance crémeuse.

Ajoutez en battant les œufs et le lait évaporé au mélange à la citrouille.

Remuez bien.

Versez le mélange à la citrouille sur la croûte préparée et cuire au four pendant dix minutes.

Baissez la température du four à 180°C ou 350°F et continuez à cuire pendant une demi-heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre du mélange en ressorte propre.

Laissez refroidir.

Pacanes (Carya spp., famille des Juglandacées)

Fruit du pacanier, arbre imposant originaire du sud de l’Amérique du Nord et cultivé intensivement aux États-Unis, dans les États du Texas et de l’Oklahoma. Il existe de nombreuses espèces de pacanier, dont une qui s’est adaptée au climat plus froid et qui pousse même au Canada. La pacane est consommée depuis toujours aux États-Unis où les Amérindiens l’utilisaient abondamment. Certaines variétés portent en anglais le nom de « hickory », d’autres celui de « pecan », terme parfois traduit incorrectement par « pécane » au Québec.

Le paconier vit longtemps; il n’est pas rare de trouver des arbres centenaires. En général, il atteint plus de 2 m circonférence et jusqu’à 40 m de hauteurs ; il produit environ 95 kg de noix par année. Très décoratif, il porte des fleurs en chatons comme les noirsetiers.

La pacane est composée d’une graine formée de deux lobes qui ressemblent à la noix, une espèce de la même famille. Ces graines (ou amandes) de couleur blanchâtre sont recouvertes d’une mince pellicule brun foncé. Elles se dissimulent dans une coque lisse, brillante et friable, de couleur brunâtre, qui mesure de 3 à 4 cm de long sur 2 cm de large, coque entourée d’une enveloppe charnue de couleur verte qui éclate en 4 parties à maturité. Cette coque est plutôt terne; on en change souvent l’especy extérieur pour mousser les ventes ; on la lave, la sable, la teint en brun ou en rouge, la cire et la polit. La pacane a une saveur légèrement moins prononcée que la noix.

Une bonne partie de la récolte est écalée, ce qui réduit de 75 % la durée de conservation des pacanes, qui rancissent plus vite. Elles sont en outre plus exposées aux insectes et aux moisissures. Pour les écaler, on les soumet souvent à un traitement visant à ramollir les coquilles et à assouplir la chair.

Courges

Courges. Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *