Côte-Nord

Pourvoirie des Grands Ducs

Pourvoirie des Grands Ducs

Pourvoirie des Grands Ducs

La pourvoirie des Grands Ducs est située à moins de dix kilomètres du village de Sacré-Cœur, sur la rive nord du Fjord du Saguenay.

C’est un endroit tranquille, idéal pour la détente, pour la pêche à l’omble de fontaine et omble de fontaine indigène, ainsi qu’à la chasse à l’orignal, ours noir, gélinotte huppée, petits et gros gibiers…

Cette pourvoirie est ouverte de mai à octobre. Spécialités: gélinotte huppée, orignal, ours noir, omble de fontaine et omble de fontaine indigène.

Une route forestière bien entretenue permet d’arriver facilement à la pourvoirie. La pourvoirie est située à environ 500 kilomètres de Montréal et à 250 kilomètres de Québec.

Plusieurs activités peuvent être planifiées aux environs du village telles observation des baleines à Tadoussac ou visite aux sites historiques aux Bergeronnes et aux Escoumins. Le parc national du Saguenay avec ses sentiers pédestres est un autre attrait incontournable de la région.

Coordonnées de la pourvoirie des Grands Ducs enr. :

149, rue Principale Nord
Sacré-Coeur
G0T 1Y0

Téléphone : 1 418 236-4432

Municipalité de canton de Bergeronnes

La municipalité du canton de Bergeronnes, comme son statut l’indique, tire son appellation de celle du canton, proclamé en 1874, alors qu’elle n’a été érigée qu’en 1898. C’est toutefois à la dénomination de deux rivières de la Côte-Nord, situées à environ 9 km de Tadoussac, la rivière des Petites Bergeronnes et la rivière des Grandes Bergeronnes, qu’il faut remonter pour connaître la véritable origine. Déjà en 1926, Samuel de Champlain mentionne ces deux cours d’eau sous le nom de Bergeronnettes et de Bergeronnes. Selon monseigneur René Bélanger, “ce lieu fut baptisé Bergeronnettes par Champlain, qui a probablement pris nos alouettes pour les bergeronnettes de France.” (De la pointe de tous les diables au cap Grincedents, 1973).

pourvoirie grands ducs

Chalets de la pourvoirie des Grands Ducs. Source de la photographie : Site Internet de la pourvoirie.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *