Côte-Nord

Église de Portneuf-sur-Mer

Église de Portneuf-sur-Mer

Église de Portneuf-sur-Mer

La première église de Portneuf-sur-Mer fut construite en 1905, mais le 1er janvier 1910, elle dévastée par le feu et tous les tableaux et statues sont détruits.

La construction de la nouvelle église est ainsi relatée dans les Annales de Rivière-Portneuf: … M. Jos St-Hilaire, entrepreneur de St-Romuald, était, en ce moment, en train de parachever l’intérieur de l’église de Mille-Vaches. Il prépara les plans et surveilla l’exécution de la nouvelle église. Elle fut construite sans clocher à l’endroit même où se trouvait la première. L’ameublement qui comprenait les chaises, l’autel, le confessionnal, le chemin de croix, fut acheté de la fabrique de Mille-Vaches.

En 1925, après la construction d’un presbytère, M. le curé J.M. Bouchard prit possession de sa cure. À l’époque, la mission de Portneuf s’étendait du côté nord-est jusqu’à la Rivière Betsiamites et portait le nom de Municipalité de Sainte-Anne-de-Portneuf et des
Cantons Unis.

Le crucifix, en arrière du maître-autel, fut donné par J.A. Boissoneault du département des terres et forêts de Québec.

C’est en 1938 que l’on remplaça les chaises de l’église par les bancs actuels… ce qui exige une permission de l’évêque de notre diocèse, Monseigneur Lamarche. À cette époque, la paroisse relevait du diocèse de Chicoutimi.

Le tableau de François-Xavier, trônant dans l’église, vient de la paroisse de Petite-Rivière-Saint-François, paroisse natale de Monseigneur Bouchard. Ce tableau fut offert en 1942 et un tableau de Saint-Joseph fût donné par la même occasion, mais ce dernier se retrouve maintenant à la Société historique de la Côte-Nord.

En 1934, le cimetière de la localité, dans son emplacement actuel, fut embelli. On l’agrandit et on y installa une clôture ainsi que l’inscription qui y est encore aujourd’hui. Des allées furent tracées et gravelées et des lots furent mis en vente. Sous la cure de Maurice Desmeules (1962-77), le cimetière subit une autre cure de rajeunissement.

Historique de Portneuf-sur-Mer

À 84 kilomètres à l’est de Tadoussac, entre Saint-Paul-du-Nord et Forestville sur la Côte-Nord, se dresse cette municipalité dont le territoire couvre plus de 240 km2. Les balbutiements de l’histoire porteneuvoise remontent à 1683 alors que le père François de Crespieul y célèbre une première messe. Cependant, dès 1625, Samuel de Champlain faisait mention de la rivière Portneuf, la plus importante de la côte depuis le Saguenay.

René Bélanger estime que son nom lui aurait été attribué par les Basques vers 1500, en rappel d’une localité appelée Port-Neuf, près de Bayonne dans le Pays Basque. Ceux-ci venaient sur la côte pour chasser le comptoir de traite de Portneuf relevait du poste de Tadoussac.

En 1788, une chapelle était construite à l’embouchure de la rivière Portneuf et dédiée à sainte-Anne envers que les Montagnais entretenaient une profonde vénération. Il s’agissait du premier sanctuaire consacré à sainte Anne au Saguenay.

Colonisé vers 1845, l’endroit sera connu sous les dénominations successives de Saint-Georges (1848), en rappel de l’arpenteur Georges Duberger, de Portneuf Mills (1882), en raison de la présence d’un moulin, de Hamilton Cove (1883), du nom d’une compagnie forestière également retenu pour le bureau de poste devenu par la suite Portneuf-sur-Mer (1949). Et ce, sans compter l’appellation montagnaise Mitinekaptsh ou Mitinakup, « vieux cabanage » et la dénomination courante Portneuf. En 1875, on fondait la paroisse de Sainte-Anne-de-Portneuf, érigée canoniquement en 1947, qui donnera son nom à la municipalité de cantons unis établie en 1902, qui a depuis 1955 acquis le statut de municipalité. L’endroit demeure fort renommé pour les palourdes que l’on y retrouve en abondance et qui font l’objet d’un Festival de la « clam », en juin, depuis 1981. On y pêche également le crabe sur une base commerciale.

eglise sainte-anne-portneuf

Église de Sainte-Anne-de-Portneuf, photo : © Fondation du patrimoine religieux du Québec.

Adresse de l’église de Sainte-Anne-de-Portneuf :

535, rue Mgr Bouchard

G0T 1P0

Téléphone : 418 238-2194

Pour compléter la lecture :

5 Comments

  1. m-j

    2013/11/05 at 9:44

    sa dit que l’église a ete construit sans cloche alors d’où provient la cloche du clocher serait-ce un don aussi?

    • Enoch Thibeault

      2014/10/08 at 1:56

      Bonjour, le cloché proviendrait d’un bateau qui à échoué au Escoumin le 9 décembre 1963 appelé Le Sainte-Adresse.

      • Nataly Brisson

        2016/06/13 at 3:54

        Fausse information.
        La cloche ne provient pas de ce navire. L’angélus sonna bien avant l’échouage du Sainte Adresse.

  2. Colette

    2014/05/29 at 8:45

    J’aimerai avoir un numéro de téléphone ou une adresse carje veux commandé un extrait de baptéme.Merci.

  3. monique tremblay

    2016/02/18 at 3:22

    en 1962 j’y suis allée au mariage de ma cousine et il y avait un clocher il me semble

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *