Conseils pratiques

Offrir un cadeau

Offrir un cadeau

Savoir faire plaisir en offrant un cadeau

Les futurs mariés apprécieront votre pensée délicate

L’été est une raison idéale pour célébrer un mariage. Les premiers temps de la vie en commun te placent ainsi tout naturellement dans une atmosphère de vacances, exempte des souris quotidiens et tel jeune couple qui ne pourrait partir en voyage de noces tourne facilement la difficulté en se mariant à l’époque des vacances annuelles.

Cadeaux de noces

Avant de parler des cadeaux de noces proprement dits, voyons ceux que l’on fait à des fiancés. Ils sont forcément moins importants et le plus souvent consistent en l’envoi de fleurs à la fiancée. Mais on peut mettre un peu de fantaisie dans la façon de les présenter :

Il existe par exemple de ravissantes marmites de cuivre, anciennes ou… presque, dans lesquelles on met soit des fleurs couples, petites, nombreuses et à tiges courtes, soit un pot de fleurs.

On peut aussi placer au centre d’un bouquet un petit cadeau plus précieux, pièce d’argenterie, bijou de fantaisie, mouchoir brodé comme aussi il est charmant d’offrir des fleurs sous forme de gravure ancienne, encadrée de bois ou d’une baguette dorée, ou encore simplement mise sous verre dans un passe-partout.

Si vous désirez que votre cadeau de noces fasse réellement plaisir à ceux auxquels vous le destinez, informez-vous de leurs goûts et des cadeaux déjà reçus. La plupart du temps, les fiancés établissent une liste de leurs désirs et ont le tact de ne pas y mettre une suite d’objets trop coûteux et de composer un bouquet savant parmi les cadeaux qui leur feront plaisir. On y voit alors aussi bien un phone que des disques, un service à thé en argent qu’un « tête-à-tête » rustique. On y trouve un tapis persan et l’on passe à la ligne suivante où s’inscrit le désir d’un appareil à photo ou d’une table de chevet. Dans le même ordre d’idées, ou de grandeur, on voit un service à poisson, une bouilloire électrique, une table à thé pliante et sur roues, une bibliothèque….

Mais si l’on passe aux lignes suivantes, apparaissent les cadeaux plus modestes, qui, paraît-il seront les bienvenus. Il y a un album à photos (vous pourrez faire graver les initiales du jeune couple). Il y a des ronds de serviette, une planche et u couteau-scie pour couper le pain, un presse-fruits pour faire pendant l’été des jus de fruits sans pépins, une jardinière en bois peint pour l’éventuel balcon, une lampe rustique, un flambeau en fer forgé, ou simplement un « rat-de-cave » également en fer.

Il y a aussi des titres de livres que les jeunes gens aimeront à consulter souvent comme les classiques Corneille, Racine et Molière. Les fables de La Fontaine, « Les Contes de mon Moulin » de Daudet, « Les Pensées » de Pascal, « Les Caractères » de La Bruyère, « Le Roman de Tristan et d’Iseult », voilà des livres que l’on peut offrir, selon les prix que l’on veut y mettre, dans les éditions diversement luxueuses…

Cadeaux entre fiancées

Il y a, bien entendu, la corbeille de fleurs blanches que le fiancé enverra le jour des fiançailles officielles. Il était beau, jadis, de veiller à ce que la jeune fille de ses pensées soit toujours fleurie « comme une fiancée ». Si le fiancé n’habitait pas la même ville, il passait un contrat avec un fleuriste, lui indiquait le genre de fleurs qu’il désirait envoyer et qui n’avaient pas à être toujours blanches, puisqu’on admettait très bien le rose dans toute sa gamme, sauf là où il touche de trop près au rouge.

Maintenant, un jeune homme montre plus de fantaisie, prouve une pensée plus nuancée. Il essaye de connaître les goûts de celle qu’il aime et lui offrira moins souvent des fleurs que des objets personnels ou destinés au futur ménage. Un jour, il arrivera de la campagne avec une gerbe de fleurs cueillies dans les champs « pour elle », et ces fleurs-là seront soignées avec plus d’amour encore que celles du fleuriste. Mais un autre jour, c’est un livre qu’il apportera, ou bien un disque, ou encore une gravure. Comme il est fumeur, un jour il apportera un cendrier sur lequel s’inscrivent des mots de fidélité et de tendresse; et une autre fois, ce sera un flacon de parfum ou un bijou, un joli peigne ou des clips.

Quant à la jeune fille, elle fera de temps en temps un cadeau à son fiancé, elle aussi. Il n’est pas difficile de faire plaisir à un jeune homme et l’on a le choix entre la cravate, le pull-over, si la jeune fille a le temps et le courage de le tricoter et les objets moins personnels, le livre dont on a parlé devant lui et qu’il aimerait lire, les photos que l’on fait faire de soi (car ici il ne s’agit pas d’être modeste et une belle photo est le cadeau qui fait le plus plaisir à celui que vous aime), un étui en cuir pour les clefs qui déchirent toujours les poches, un étui à cigarettes, un porte-carte, un portefeuille, que sais je ?

(Texte paru dans le journal Le Canada, le 21 juin 1941).

argenterie
Deux petits cadeaux en argent. Photo: Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *