Charlevoix

Pourvoirie Humanité

Pourvoirie Humanité

Pourvoirie Humanité

Située dans Charlevoix, à Baie-Sainte-Catherine, la pourvoirie Humanité de Charlevoix possède neuf lacs, dont deux grands lacs, le lac François et le lac Fontaine, qui regorgent de truites mouchetées indigènes pouvant atteindre jusqu’à quatre livres.

Ainsi, cette pourvoirie est devenue l’une des destinations préférées pour les adeptes qui préfèrent la pêche à la truite mouchetée indigène.

Le lac Florent, un lac peuplé exclusivement de grosses truites mouchetées, atteint des sommets records, tant par le nombre de captures que par le poids de celles-ci. La moyenne des prises est de plus de 2,5 livres. On y a capturé à la mouche des ombles de fontaine de quatre livres.

En fait, à cette pourvoirie, le succès de la pêche n’est plus à faire. De la mi-mai à la mi-septembre, l’administration ensemence chaque semaine quelques lacs. Sur une saison, les milliers de truites de neuf à treize pouces ensemencées enchantent les pêcheurs qui recherchent qualité et quantité.

Ainsi, ici, c’est de la pêche pour tous les âges, de la pêche pour tous les goûts. Que vous attrapiez une splendide truite rouge indigène du lac François ou une truite capturée au lancé léger sur un lac de tête, la pêche à la pourvoirie Humanité vous réservera des heures de plaisir. De plus, cette pourvoirie offre à ses clients, un forfait pour le lac à grosses truites et la pêche en automne. Le Forfait Baleines et Mouchetées demeure encore le premier choix des familles.

En automne, jusqu’en octobre, les pêcheurs viennent encore taquiner la truite.

À noter qu’à la pourvoirie Humanité, il n’y a aucune chasse et tout le territoire est disponible pour la pêche dans un décor grandiose et les activités de plein air. Mais on peut y observer l’orignal et pratiquer la chasse photographique

Pour le logement, la diversité des chalets permet autant aux grands groupes qu’aux petites familles de se loger confortablement. Les chalets sont alimentés au propane et équipés. Chaque chalet a ses chaloupes et son quai.

Les moteurs à essence et électriques sont permis (2,5 c.v. max.), apportez donc vos moteurs.

La pourvoirie Humanité met à la disposition de ses clients des kayaks et des tandems sur quatre de ses lacs. La veste de flottaison adaptée au kayak est fournie. Des kayaks sont prévus pour se promener sur le lac François, un lac de 2.5 km. On peut s’arrêter à l’île le temps d’une baignade, d’un saut du haut du cap de roche, ou encore, pour admirer tout simplement la nature tout au long d’une promenade.

On peut faire une balade ou excursion en kayak ou en canot sans portage sur trois lacs. On peut encore se promener à pédalo ou pratiquer la baignade.

Dans les environs, des sentiers pour la randonnée pédestre et le vélo de montagne sont disponibles, ainsi que des circuits de géocaching. Vous pouvez profiter de toutes les activités sur le site en plus de vivre une magnifique croisière aux baleines avec AML.

La pourvoirie Humanité est située à 210 kilomètres de la ville de Québec et à 10 kilomètres de chemin forestier du village de Baie-Sainte-Catherine.

Pour en apprendre plus sur les vacances à la Pourvoirie l’Humanité, rendez-vous au site Web : pourvoiriehumanite.com.

Île Rouge

Situé dans le fleuve Saint-Laurent, presque en face de l’embouchure du Saguenay, cet îlot rocheux est couvert de débris marins. Deux courants d’une force peu commune, mais bien connus des navigateurs, la contournent sans répit et on entend, dans ses environs immédiats, le bruit des vagues venant se briser sur ses récifs. Surnommée le « cimetière des navigateurs », l’île a été le site de nombreux naufrages, surtout avant 1848, année de la construction d’un phare. Il revient à Champlain de l’avoir ainsi dénommée en 1626, probablement à cause de la couleur de ses formations rocheuses. On connaît aussi d’autres noms pour désigner l’île Rouge. La variante Île de Caen, peu usitée, rappelle Émery de Caën qui, fuyant les Kirke, vint s’y échouer en 1629. Sur certaines cartes, on retrouve Îlet Rouge, Îlot Rouge, Îlot Red, Red Islet, pendant que, de source orale, on la connaît sous le nom de La Magda, en souvenir d’un navire norvégien qui y aurait coulé vers 1900. Une autre variante orale a été recueillie en 1964, Île aux Rouacques.

lac pourvoirie humanite

Un lac sur le territoire de la pourvoirie Humanité. Source de l’image : Pourvoirie Humanité.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *