Charlevoix

Camp Arthur Savard

Camp Arthur Savard

Centre récréotouristique Camp Arthur Savard

Le Camp Arthur-Savard accueille les voyageurs de partout dans le monde. Ce centre récréotouristique est situé au coeur de la Réserve Mondiale de la Biosphère de l’UNESCO et du Parc Marin Saguenay/Saint-Laurent, à quelques kilomètres de Saint-Siméon, capitale de la baleine sur le bord du Saint-Laurent, à 4,5 kilomètres de la route 138.

Il s’agit d’un site enchanteur, de construction scandinave, qui représente un campement de bûcherons des années 1900.

Les hôtes du camp ont aménagé ce site afin de faire découvrir aux visiteurs le mode de vie des forestiers qui ont développé la région de Charlevoix. On peut y séjourner dans une grande quiétude et y déguster la cuisine traditionnelle qui a fait la renommée des tables ancestrales de la région.

Le camp propose un hébergement en dortoir avec toutes les commodités d’usage, et il dispose d’une quinzaine de lits dans ce dortoir bien aménagé et bien chauffé.

Le site offre un service de restauration, de réunion, de réception (mariage, Noël, etc.).

Le Camp Arthur-Savard se trouve à proximité du sentier nº 3 des sentiers de motoneige du réseau québécois, et plusieurs autres sentiers permettent à l’amateur de nature de découvrir les beautés de la région.

On peut se rendre au centre en voiture, en motoneige, à pied, en ski de fond et en raquettes.

Coordonnées du Camp Arthur-Savard :

100, Côte de la Jetée, C.P. 79
Saint-Siméon
G0T 1X0
Téléphone : 418 638-2661.

Site Web du Centre Arthur Savard : camparthursavard.com.

Saint-Siméon

À 37 kilomètres au nord-est de La Malbaie et à 18 kilomètres de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, sa voisine au sud-ouest, on retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Siméon en Charlevoix. Au nord du territoire, une myriade de petits lacs émaillent le paysage dont les plus importants sont les lacs Louis, de la Baie des Rochers, du Port aux Quilles, aux Canards et le Petit lac des Chevaux.

La rivière Noire et la montagne des Taillis, au sud, complètent le panorama des principales entités géographiques locales.

Détachée en 1869 de Saint-Fidèle-de-Mont-Murray, la paroisse de Saint-Siméon a donné naissance à la municipalité de paroisse homonyme la même année. Cette appellation a également été retenue pour le bureau de poste créé en 1882. Saint-Siméon, évêque de Jérusalem, était le cousin germain du Christ. Il a connu la mort sur la croix, comme son cousin, au début du XXe siècle, sous l’empereur Trajan. La municipalité axe son économie sur l’exploitation forestière, aspect qu’exprime éloquemment la présence du centre éducatif forestier des Palissades sur le territoire.

Paysage charlevoisin

Paysage charlevoisin. Photographie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *