Centre-du-Québec

Exposition agricole de Bécancour

Exposition agricole de Bécancour

Exposition agricole de la MRC de Bécancour

Depuis 1983, chaque année, la première fin de semaine de juin, une exposition agricole se tient à Saint-Pierre-les-Becquets, sur le terrain du Centre culturel et sportif (l’aréna de St-Pierre-les-Becquets).

Cette exposition agricole de la municipalité régionale de comté de Bécancour a été conçue afin d’encourager l’amélioration de l’agriculture sous toutes ses formes, le commerce des animaux et l’amélioration du bétail dans la région du Centre-du-Québec. L’événement est ouvert au grand public et son administration diversifie les activités récréatives en intensifiant la programmation à son intention.

Au début, les premiers mandats des dirigeants de l’événement concernaient la standardisation des règlements et des classes pour les concours d’animaux et le développement des infrastructures de l’exposition.

L’exposition a depuis beaucoup évolué : l’aspect compétition des concours d’animaux a gagné en importance. En effet, les bêtes en compétition ne sont plus seulement des bêtes de calibre régional,  mais aussi provincial.

Aujourd’hui, de façon générale, les activités programmées par l’exposition de la MRC de Bécancour se rapportent aux quatre volets suivants :

  • La première vocation de l’exposition est le volet agricole avec les concours d’animaux et la mini-ferme ;
  • Le volet commercial est une vitrine disponible pour les entreprises commerciales, locales ou non, pour faire la promotion de leurs produits et services ;
  • Le volet récréatif de l’exposition agricole comprend la programmation de spectacles de qualité, d’activités de démonstration et d’animation, ainsi que des jeux et manèges ;
  • Finalement, le volet agroalimentaire prend de l’ampleur par la présentation de recettes et les dégustations de produits du terroir.

Tout comme la plupart d’autres expositions agricoles, la planification et l’organisation de cette fête agricole s’appuient presque uniquement sur le bénévolat. Les bénévoles sont en grande partie des producteurs agricoles et des personnes actives et impliquées dans leur milieu.

Historique de la ville de Bécancour

La ville de Bécancour, érigée en 1855 comme municipalité de la paroisse de La Nativité–de-Bécancour, tire son nom de la seigneurie de Bécancour, acquise en 1684 par Pierre Robineau, 2e baron de Portneuf, seigneur de Bécancour (1654-1729). Le surnom de Bécancour, qu’il tenait de son père, s’orthographiait jadis aussi Becancourt et Beccancourt.

La commune française de Becquincourt se trouve dans le canton de Bray-sur-Somme, département de la Somme (ancienne Picardie). Commandant des milices canadiennes lors de l’expédition de Frontenac contre les Iroquois en 1696, Pierre Robineau de Bécancour a surtout fait sa marque dans l’histoire québécoise comme grand voyer de la Nouvelle-France, de 1689 à sa mort.

Le nom de Bécancour a donné naissance à une savoureuse anecdote. Il y a longtemps, un couple d’Amérindiens descendaient la rivière Bécancour lorsque, tout à coup, l’homme poussé par une pulsion amoureuse aussi subite qu’irrésistible plaque un retentissant baiser sur les lèvres de sa compagne.  Celle-ci, surprise et ravie, aurait tellement apprécié l’expérience qu’elle se serait écriée : « bec encore », devenu par déformation Bécancour et appliqué à la rivière, puis à la municipalité. Comme étymologie populaire, on ne saurait trouver mieux !

Avec le progrès, on a dû procéder, en 1965, au regroupement des municipalités ou villages de Très-Précieux-Sang-de-Notre-Seigneur, Bécancour, Saint-Grégoire-le-Grand, Saint-Édouard-de-Gentilly, Sainte-Angèle-de-Laval, Sainte-Gertrude, Gentilly, Villers, Laval et Larochelle pour former la nouvelle ville de Bécancour. L’installation d’un complexe sidérurgique, d’une centrale nucléaire et d’une aluminerie a transformé cet amalgame de petits patelins paisibles en une vile dynamique.

Au cours des ans, on a appliqué aux Bécancourois les blasons Rapidons et Laméches ; si le premier s’explique aisément par allusion aux rapides de la Bécancour, le second demeure tout à fait énigmatique.

St-Pierre de Becquets

Paysage de Saint-Pierre de Becquets. Photographie libre de droits.

Pour en apprendre plus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *