Centre-du-Québec

Église de Saints-Martyrs

Église de Saints-Martyrs

Église de Saints-Martyrs-Canadiens

L’église de Saints-Martyrs-Canadiens, fut érigée dans la municipalité de la paroisse de Saints-Martyrs-Canadiens, dans la région des Bois-Francs, entre 1928 et 1930.

L’église a été bénie le 14 septembre 1930. En raison de la dépression économique, les clochers de l’église n’ont jamais été construits. De plus, la décoration intérieure ne fut effectuée qu’au début des années 1950, selon les plans d’Héliodore Laberge. Sous la coupole, on voit une fresque des saints martyrs canadiens et les statues des Martyrs ornent un autel latéral.

En 1930, l’église achète un orgue usagé.

Historique de la municipalité de Saints-Martyrs-Canadiens

Le territoire de cette municipalité des Bois-Francs occupe la pointe sud-est de la MRC d’Arthabaska, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Chesterville, près de Ham-Nord. Le mont Louise, la rivière Nicolet, le ruisseau de l’Aunière et les lacs Sunday et au Canard complètent le paysage martyrois. Né au détour des années 1940, cet endroit doit son existence à un développement urbain important et subit de Victoriaville, au nord-ouest, qui y a déversé le trop-plein de sa population.

Détachée de la paroisse de Sainte-Victoire en 1939, la localité des Saints-Martyrs-Canadiens sera érigée civilement en 1941 et deviendra municipalité de paroisse deux ans plus tard. Le territoire municipal est issu des municipalités des cantons de Garthby et de Ham-Nord, ainsi que des municipalités des paroisses de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown, de Saint-Fortunat-de-Wolfestown et de Saint-Joseph-de-Ham-Sud. Le bureau de poste en activité entre 1941 et 1969 sera connu sous l’appellation abrégée de Saints-Martyrs. En adoptant cette dénomination, on a voulu marquer la vénération que l’on entretenait à l’endroit de huit Jésuits massacrés par les Amérindiens entre 1642 et 1649 : Isaac Jogues, René Goupil, Jean de La Lande, Jean de Brébeuf, Gabriel Lalemand, Antoine Daniel. Charles Garnier et Noël Chabanel, tous canonisés en 1930.

Église sts martyres canadiens

Église de Saints-Martyrs-Canadiens. Photo : © Fondation du patrimoine religieux du Québec.

Lire aussi :

5 Comments

  1. Diane Roy

    2011/10/12 at 5:32

    La photo que nous voyons n’est pas l’église de St-Martyrs Canadiens .

  2. admin

    2011/10/13 at 7:11

    Bonjour Madame Roy. Merci pour la correction, pourtant, le site Web de l’université Laval nous présente la même église: http://www.uquebec.ca/musique/orgues/quebec/smartyrsq1.html , ainsi que le site Web de la fondation du patrimoine religieux (v. l’adresse URL au pied d’article). On va contacter ses sites Web pour essayer de comprendre la source de la confusion. En tout cas, vous pouvez nous envoyer la photo de l’église, si vous en possédez une.

  3. Alexandra Bolduc

    2012/04/06 at 7:49

    Il s’agit de l’église du même nom (Saints Martyrs canadiens) à Québec, rue Père-Marquette, dont l’orgue est fréquemment utilisé pour des concerts, et non de celle des Bois-Francs.

  4. admin

    2012/04/07 at 1:16

    Merci, on a enlevé la photo.

  5. Antonio Gomez Oliver

    2013/08/17 at 8:25

    Comment peut on savoir l’heure de la messe de dimanche a votre eglise dans la ville de Quebec?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *