Ville de Québec

Redécouvrir la féerie de Québec en hiver

Redécouvrir la féerie de Québec en hiver

Redécouvrir la féerie de Québec en hiver

Quel spectacle saisissant que cette vue de Québec sous la neige. Les arbres enneigés montent la garde, les fortifications de la vieille ville s’érigent en rempart de glace, tandis que le Château Frontenac se profile dans ce décor hivernal. La féerie de Noël est totale…

De la mi-décembre à la mi-janvier, les rues du Vieux-Québec s’éclairent de mille lumières blanches valsant dans le vent au son des plus beaux airs de Noël. Le promeneur attentif retrouvera alors la vieille ville de Québec du temps où carrioles et traîneaux parcouraient ses rues, quand le magasinage du temps des fêtes était aussi prétexte à humer l’air frais enivrant et à contempler le charme unique de Québec en hiver. C’est cette atmosphère et cette féerie que vous invitent à découvrir les responsables du programme «le Vieux-Québec sous la neige, charme et plaisir», une corporation regroupant des représentants de 300 commerces et institutions qui n’ont rien ménagé pour redonner à «ce joyau du patrimoine mondial» ses plus vifs éclats pendant la période des fêtes. «Ce qu’on veut, c’est créer un événement, du 15 décembre jusqu’à l’Épiphanie, qui se veut une alternative au magasinage de Noël dans les grands centres commerciaux. Bien sûr, il y a aussi un objectif commercial, mais nous voulons d’abord faire revivre le Noël d’autrefois », déclare Yves Durand, président de la corporation.

En tout, des dizaines d’activités ont été prévues pour égayer le coeur des milliers de personnes qui s’amèneront dans le Vieux-Québec dans le temps des fêtes, à la recherche du cadeau idéal ou tout bonnement en quête du véritable esprit de Noël.

De la place d’Youville jusqu’au Vieux-Port, en incluant le Musée du Québec et l’avenue Cartier, les vitrines des commerces et des établissements s’illumineront de guirlandes et décorations dans un déferlement de couleurs et de musique soulignant les charmes des Noëls d’autrefois. « On a vraiment voulu faire redécouvrir aux gens de Québec la beauté de leur ville en hiver. Je peux vous assurer que le Vieux- Québec sera illuminé et décoré avec goût, en blanc parce que c’est la couleur du Carnaval, dans une atmosphère qui, en plus de célébrer le temps des fêtes, va justement préparer la venue du Carnaval d’hiver de Québec, affirme Yves Durand.

Un grand pavoisement

La corporation sans but lucratif est une initiative concertée des associations d’affaires, des institutions muséales et des grouppes de citoyens actifs dans le Vieux-Québec, en collaboration avec la ville de Québec, l’Office du tourisme et des congrès de la Communauté urbaine de Québec et la Société d’initiative du Vieux-Québec. C’est donc dire que non seulement les magasins, mais aussi les rues, les musées, les églises et les restaurants vont participer au grand pavoisement du temps des fêtes. En vertu d’une entente conclue avec le mouvement scout, des jeunes vont, par exemple, installer des sapins en bordure de certaines rues. De son côté, la ville s’engage à décorer poteaux et lampadaires à l’aide de guirlandes. « Des haut-parleurs diffusant de la musique classique et des airs traditionnels de Noël vont créer une ambiance unique, notamment sur la rue Saint-Jean, la rue Buade et en face du Château Frontenac», précise Yves Durand.

La plupart des activités que propose la programmation sont offertes gratuitement. Et lorsqu’il s’agit d’activités payantes, la corporation s’est assurée de pouvoir les offrir à très bas prix. De la vivifiante glissade de la terrasse Dufferin au joyeux patinage à la place d’Youville ou au pied du Château Frontenac, les activités de plein air ne manquent pas. Pas besoin non plus d’aller à l’extérieur des murs de la ville pour pratiquer le ski de randonnée, il suffit de se rendre sur les plaines d’Abraham.

Autre activité intéressante pour se retremper dans l’esprit de la Nativité : les visites commentées des crèches d’églises qu’organise encore cette année la Corporation du tourisme religieux.

Et quoi de plus majestueux que ces concerts de carillon présentés en la Cathédrale de la Sainte-Trinité, sur la rue des Jardins !

Le temps des fêtes est également l’occasion inespérée de partir à la découverte de son patrimoine par le biais d’expositions thématiques offertes dans le réseau des bibliothèques, des centres d’interprétation et dans les musées.

Le spectacle Son et Lumières «Feux sacrés» présenté à la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec ajoutera à la magie de Noël et du temps des fêtes.

Même envoûtement réussi au spectacle multimédia en trois dimensions «Québec Expérience» qui a déjà attiré et séduit plus de 250 000 visiteurs. Du 20 décembre au 6 janvier, les enfants y seront admis gratuitement. Il ne faut pas oublier de visiter les beaux grands musées de la région, non plus que le Musée du Fort où est présenté le spectacle «Les six sièges de Québec», ou encore la fabuleuse Maison Henry-Stuart et son Noël victorien, ainsi que le Musée Bon-Pasteur, la Maison historique François-Xavier-Garneau ou le Musée de cire Grévin de Québec. Des concerts et des prestations de chorales sont aussi au menu de la programmation, de même que des messes, des ateliers et les jeux.

Un concours a même été prévu dont le prix est un forfait Vie de château en famille. « On est déjà en train d’élaborer des activités pour l’an prochain.

C’est vous dire à quel point tout le monde est emballé. L’année prochaine, il pourrait y avoir, par exemple, des concours de sculptures de neige, de chorales ou de crèches. On pourrait peut-être fermer certaines rues et, pourquoi pas, se promener en carrioles tirées par des chevaux. Ce ne sont ni les idées, ni l’enthousiasme qui manquent», souligne Yves Durand.

(Texte historique, paru dans le journal Le Soleil en 1998).

Pour Noël et le temps des fêtes, les rues du Vieux-Québec revêtent leurs plus beaux atours. La rue du Petit-Champlain est toujours aussi jolie sous la neige. Photo d'Anatoly Vorobyev.
Pour Noël et le temps des fêtes, les rues du Vieux-Québec revêtent leurs plus beaux atours. La rue du Petit-Champlain est toujours aussi jolie sous la neige. Photo d’Anatoly Vorobyev.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *