Ville de Québec

Monument de Mgr de Laval

Monument de Mgr de Laval

Monument de Mgr de Laval

François de Laval, dont le monument se trouve en haut de la côte de la Montagne, en face de l’édifice Louis-Saint-Laurent, fut le premier évêque de Québec.

De 1658 à 1674, il fut vicaire apostolique de Nouvelle-France, puis il fut nommé évêque de Québec, poste qu’il occupa jusqu’en 1688, année où il se retire. Il continue cependant à s’intéresser à la vie de la colonie jusqu’à son décès en 1708.

Ce monument d’environ 13 mètres de haut fut inauguré en juin 1908, à l’occasion du deuxième centenaire de la mort de Mgr de Laval et du troisième centenaire de la fondation de Québec Le monument est l’œuvre du sculpteur Louis-Philippe Hébert.

L’évêque est debout, coiffé de la mitre et tenant sa crosse. Mgr de Laval regarde les personnages qui se trouvent à la base du monument: une femme qui personnifie la Religion, un élève qui rappelle la fondation du Petit Séminaire par Mgr de Laval, un indien qui écoute les paroles du prêtre et un ange qui élève vers lui les palmes de la gloire éternelle.

Sur les côtés du piédestal, il y a une inscription et des bas-reliefs en bronze évoquant des événements de la vie de Mgr de Laval.

Montmorency-Laval

Montmorency est d’abord le nom d’une illustre famille de France dont les origines remonteraient à Bouchard 1er, sire de Montmorency, qui, dès 950, comptait au nombre des grands vassaux du roi de France. En 1230, la maison de partagea en deux lignes : la branche cadette des Montmorency-Laval.. Au milieu du XVIe siècle, une seigneurie était érigée en duché-pairie par le roi Henri II en faveur du connétable Anne de Montmorency (1493-1567), qui en devint le 1er duc. Aujourd’hui Montmorency est en chef-lieu d’arrondissement du Val-d’Oise, situé à 13 km au nord de Paris, mais au sud-est de la réputée Forêt de Montmorency qui s’étend sur 3500 hectares.

C’est Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec, qui importa ce nom en Nouvelle-France. Il désigna ainsi une impressionnante chute située à l’embouchure, dans le Saint-Laurent, de la rivière qui prit le même nom, à quelques kilomètres en aval de Québec. Ce faisant, il rendait hommage à un membre de cette noble famille, Charles de Montmorency, amiral de France et de Bretagne, à qui il avait dédié le récit de son voyage de 1603. Sur une carte dessinée en 1608, il y est inscrit « le grand saut de Montmorency » pour identifier cette chute de 85 m de hauteur, célèbre en raison du spectacle naturel grandiose qu’elle offre. Un duc de Montmorency fut aussi vice-roi de la Nouvelle-France de 1619 à 1624.

Mais le hasard a voulu qu’un autre membre de la grande famille Montmorency se distingue en Nouvelle-France au début de la colonie et particulièrement à Québec : François de Montmorency-Laval (1623-1708). Ce prélat français fut nommé vicaire apostolique de la Nouvelle-France en 1658 et présida pendant un demi-siècle à la vie religieuse de la colonie. Il fut le premier évêque de Québec et, à ce titre, pourvoyait à l’administration de vastes territoires, les terres du Séminaire de Québec, traversées notamment par le cours moyen de la rivière Montmorency. Tout près de là, à la source de la rivière, s’étale la forêt Montmorency, concédée à l’Université Laval en 1965 pour devenir une forêt d’enseignement et de recherche. Tout cela, dans un cadre toponymique dédié à Monseigneur de Montmorency-Laval.

monument laval

Monument de Laval de Montmorency.

Le monument à Laval

Monument à Mgr de Laval. Source des photographies : Site Internet de l’Université Laval

mgr laval

Le monument de Mgr de Laval vu par GrandQuebec. Photo : © V. Petrovsky

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *