Ville de Québec

L’île d’Orléans

L’île d’Orléans

L’Île d’Orléans

Cette île, d’une longueur de 34 km et d’une largeur maximale d’environ 9 km, fut découverte par Jacques Cartier en 1535. Il la nomma d’abord Bacchus, en raison d’un grand nombre de vignes sauvages qui la couvrent au moment que le navigateur malouin y débarque, mais Cartier lui donna ensuite le nom d’Orléans en l’honneur du duc d’Orléans, fils du roi François Ier.

L’île fut longtemps appelée «île des Sorciers». En 1642, elle fut offerte à Paul de Maisonneuve, mais il refusa le cadeau du gouverneur Montmagny et se dirigea vers l’île de Montréal afin d’y fonder Ville-Marie (aujourd’hui Montréal).

On peut affirmer sans crainte de se tromper que l’Île-d’Orléans est l’endroit le plus caractéristique et évocateur de la vie au milieu rural en Nouvelle-France.

L’histoire de l’île d’Orléans est l’une des plus riches du Québec. On sait que les Hurons, repoussés vers le nord par les Iroquois, s’y étaient installés bien avant l’arrivée des Européens. C’est l’un des plus anciens lieux de peuplement de la Nouvelle-France. Le fameux sorcier Lavallée, celui qui, selon la croyance populaire, détruisit la flotte anglaise en 1711, y habitait. En 1759, le général anglais Wolfe y établit son camp militaire afin de surveiller la capitale de la Nouvelle-France. Plus tard, un chantier naval y fut aménagé.

La municipalité régionale de comté de L’île d’Orléans compte six municipalités (paroisses) qui regroupent environ 6800 personnes :

L’île compte plusieurs attraits touristiques, tels que le manoir Mauvide-Genest, érigé en 1734, et l’église de Sainte-Famille, édifiée la même année. La vue sur la chute Montmorency est superbe.

ile orléans

Vue panoramique de l’Île d’Orléans. Photo : © GrandQuébec.com.

Le centre-ville de Québec se trouve à seulement un quart d’heure de l’île d’Orléans par le pont qui relie l’île à la terre ferme.

En 1970, l’Île-d’Orléans a été déclarée arrondissement historique du Québec. Cette décision a permit de soustraire l’île au développement résidentiel et de mettre en valeur son patrimoine architectural.

L’on peut se promener autour de l’Île-d’Orléans tout en admirant ses vielles bâtisses, ses chapelles de procession situés en bordure des routes, ses champs et vergers qui plongent dans le fleuve…

Plusieurs auberges s’y trouvent.

Origine du nom d’Orléans

En France, Orléans (le nom est issu du nom de personnes latin Aurelianus, peut-être en lien direct avec l’empereur Aurélien qui vivait à la même époque, au IIIe siècle), c’est d’abord une ville, préfecture du département du Loiret. située sur la Loire à 115 km au sud de Paris ; celle-ci regroupe une population de 105 000 habitants et constitue le noyau d’une agglomération d’environ 250 000 habitants. C’est aussi une grande forêt domaniale de 35 000 hectares située à l’est de la ville, sur la rive droite de la Loire. Mais c’est surtout un nom chargé d’histoire, relié au domaine royal. En effet, Orléans était autrefois la capitale de l’Orléanais, ancienne province du centre de la France, rattachée définitivement à la couronne en 1626. Depuis le XIVe siècle, quatre maisons d’Orléans y ont établi autant de dynasties. Les ducs d’Orléans s’y sont succédés à un rythme soutenu, les plus illustres ayant été Louis Ier (1372-1407), Gaston (1626-1660), troisième fils de Henri IV, roi de France, Philippe Ier (1640-1701), frère de Louis XIV, philippe II (1674-1723), régent de France, Louis-Philippe-Joseph (1747-1793), du Philippe Égalité et Ferdinand-Philippe (1810-1842),prince royal.

Enfin, Orléans est aussi connue pour avoir été la ville délivrée des Anglais par Jeanne d’Arc en 1429. Compte tenu de l’importance historique du nom Orléans en France, une vingtaine de municipalités du Québec ont cru bon de l’utiliser pour désigner une rue ou une avenue d’Orléans sur leur territoire, rendant ainsi hommage au lieu français et aux personnages qui l’ont rendu célèbre. Une dizaine d’autres entités géographiques ou administratives font également référence à l’île d’Orléans dans leur dénomination, notamment la MRC de l’ïle d’Orléans, la seigneurie de l’île d’Orléans, le pont de l’île d’Orléans, le chenal de l’île d’Orléans.

Il faut souligner, enfin, que l’île d’Orléans s’est découvert une cousine en France, l’Île de Ré, située en Charente-Maritime, en face de La Rochelle à laquelle elle est reliée par un pont ; un pacte d’amitié lie en effet les deux îles depuis des années.

Coordonnées de la Municipalité Régionale de Comté de l’île d’Orléans :

3896, chemin Royal
Sainte-Famille, I.O.
G0A 3P0

Téléphone : 418 829 1011

Site internet de la MRC de l’Île d’Orléans : mrcio.qc.ca

ile orléans vue panoramique

Île d’Orléans. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

2 Comments

  1. Miville Côté

    2012/03/31 at 2:27

    Le patrimoine particulier de l’île d’Orléan est l’âme physique du peuple Canadien français. De part sa position et sa richesse culturelle. Elle nous ramène dans le passé, nous anime de son présent et nous présente le futur du peuple Québecquois Français pour nous rappeller par son caractère privilégié qui nous sommes vraiment et découvrir ceux qui l’ont jadis habités et nous on légués leur témoignage de leur bravoure témétaire. Un de mes ancêtre auralt habité l’île au début de la colonie.

    • Victor Trudelle

      2016/11/21 at 12:08

      Criss toé ca te tentais lgros tu dis ben des belles affaires moi jtrouve juste stun autre trou perdu tes sua sauce lgros

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *