Bas-Saint-Laurent

Pourvoirie des Trois Lacs

Pourvoirie des Trois Lacs

Pourvoirie des Trois Lacs

Située à seulement 23 kilomètres au sud de St-Pascal-de-Kamouraska, au cœur de la région du Bas-Saint-Laurent, la Pourvoirie des Trois-Lacs est un endroit où il est bon d´y reprendre de nouvelles forces et où les coins enchanteurs sont à l’image du doux pays de Kamouraska. La forêt y joue un rôle de premier plan et l’on y retrouve plusieurs lacs tels que le lac Couronné, lac Lapointe, lac aux Loutres et les Trois-Lacs.

La pêche et la chasse, ainsi que la randonnée pédestre et le VTT sont de belles activités à partager en famille, dans une ambiance de détente au rythme de la nature. On y chasse l’ours noir, l’orignal, la gélinotte huppée, le cerf de Virginie, le lièvre, les petits gibiers. Types de chasse sur le territoire de la pourvoirie : à l′arme à feu, à l′arbalète, à l′arc

Pour la pêche, l’omble de fontaine est le poisson le plus populaire et la pêche se pratique à gué, à la mouche, en lac et en rivière.

Cette pourvoirie est membre de la Fondation France et André Dion, pour la sauvegarde des canards nicheurs en cavité.

Notons qu’ici, dans la forêt existait autrefois le village de Rivière-Manie, prospère depuis l’arrivée de ses fondateurs vers 1913, mais quand le moulin à scie de la compagnie Power Lumber a cessé de fonctionner, c’était la fin de Rivière-Manie. De nos jours, on monte encore à Rivière-Manie pour se souvenir et pour pratiquer la chasse et la pêche dans les pourvoiries existantes, dont la pourvoirie de Trois-Lacs.

La pourvoirie de Trois-Lacs se trouve à la distance de 400 kilomètres de Montréal et à 169 kilomètres de Québec. Pour y arriver, il faut prendre l’autoroute 20, sortie 465.

Pour joindre la Pourvoirie de Trois Lacs :

605, route 289, C.P. 185
St-Alexandre-de-Kamouraska
G9L 2G0

Téléphone : 418-495-2054 poste 101

Site Internet : promosnature.

Aboiteaux

Dans Kamouraska, les aboiteaux, de cinq mètres de hauteur, s’allongent sur près de 60 kilomètres. Ces ouvrages ont cependant fait disparaître des marais au bord du fleuve. Des écologistes font valoir que les marais constituent des sources de nourriture pour plusieurs espèces d’oiseaux, des lieux de repos et d’élevage de couvée. Dans son ouvrage Paysage de marais : Quatre siècles de relations entre l’humain et les marais du Kamouraska (2009), le géographe et professeur à l’Université Laval Matthew G. Hatvany relève qu’au cours des cent cinquante dernières années, plus de la moitié des marais salés de l’estuaire du Saint-Laurent ont disparu. Les Amérindiens, les colons français, les agronomes des XIXe et XXe siècles et les écologistes d’aujourd’hui ont considéré les marais du Saint-Laurent comme un lieu de survie sociale, culturelle, économique et environnementale.

La divergence de vues est ancienne : pour les écologistes, les aboiteaux sont le symbole d’une « bataille perdue »; pour les agriculteurs, ils représentent une source de « fierté et de prospérité ».

pourvoirie trois lacs

Paysage lacustre. Source : Site Web de la pourvoirie des Trois-Lacs.

Voir aussi :

1 Comment

  1. Fernand Ménard

    2016/12/31 at 4:17 pm

    Bonjour,à chaque année j’organise un séjour de pêche avec mes enfants et quelques proches de la famille,de sept à dix personnes,j’aimerais avoir des informations sur vos forfaits pour trois jours,hébergements en chalet,droit de pêche.Les dattes sont habituellement la fin de semaine du congé des patriotes,cette année vendredi 19 mai au lundi 22. Merci et bonne et heureuse année 2017,à bientôt.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *