Bas-Saint-Laurent

Église de Saint-Ulric

Église de Saint-Ulric

Église de Saint-Ulric

Inaugurée le 21 août 1878, l’église de Saint-Ulric constitue un joyau patrimonial religieux de la région de Matane qui vaut la peine d’être visité. En effet, l’église est un des rares spécimens des belles églises d’une grande époque dans la région matanaise. Il va sans dire qu’elle est un témoin éloquent de la foi, du courage et de la générosité des pionniers et pionnières de la paroisse.

Cette église en pierre fut construite entre 1874 et 1878 par l’entrepreneur Hilaire Fournier et son premier curé fut le père Joseph Octave Drapeau. Les deux vitraux qui ornent l’intérieur (dans le chœur) sont l’œuvre des Ateliers Labouret.

La forme de la voûte de l’église est en arc en plein cintre. Le plan au sol de l’église est rectangulaire. Elle possède une nef à trois vaisseaux.

L’orgue Casavant Frères, fabriqué en 1916 (opus 652) y est installé.

D’un décor simple et unique, d’une grande beauté et d’une remarquable richesse artistique, l’église de Saint-Ulric est au rendez-vous avec l’histoire et le sacré. Son architecture, mobilier, sculptures et boiseries gardent mémoire du passé. Par la présence qu’ils font pressentir, espace, décor, lumière et silence invitent au recueillement et à l’action de grâce.

Le 11 juin 1939 a lieu la bénédiction solennelle de quatre fresques placées sur les murs de la nef. Le 30 juillet de la même année, le chemin de croix datant de 1878 est remplacé par une oeuvre de Simone Hudon.

Historique de Saint-Ulric

Cette municipalité de village d’à peine 2.5 kilomètres carrés d’étendue est enclavée dans le territoire de la paroisse de Saint-Ulric-de-Matane, au sud-ouest de Matane, dans la région qui fait partie de Saint-Ulric depuis le début du XXe siècle du Bas-Saint-Laurent. Son territoire donne sur le Saint-Laurent et la rivière Blanche serpente dans son secteur est. Quoique l’origine dénominative de cette municipalité détachée de celle du canton de Matane en 1921 soit similaire à celle de la paroisse originelle, certains ont préféré, à tort, y, voit un motif d’ordre exclusivement religieux.

Saint Ulric (vers 1018-1093) a été ordonné prêtre en 1052 par l’abbé Hugues à Cluny. Celui-ci l’envoie en Germanie où il fondera quelques monastères clunisiens comme Grüningen, dans le Brisgau, Zell et Bollschwiz, dans la Forêt-Noire, ainsi que Rueggisberg en Suisse. Au moment de sa mort, il assumait la fonction de prieur du monastère de Zell. Les Ulricois signalent avec fierté la présence d’un musée ferroviaire sur leur territoire.

eglise st ulric

Église de Saint-Ulric. Vue rapprochée du choeur depuis la nef. Photo : © Fondation du patrimoine religieux du Québec.

Coordonnées de l’église de Saint-Ulric :

192, avenue Ulric-Tessier
Saint-Ulric
G0J 3H0

Téléphone : 418 737-4342.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. marleine bernier

    2014/02/01 at 11:03

    information sur la famille Bernier père ROGER BERNIER ,grand père ALBERT BERNIER

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *