Art et Artistes

Dans nos cinémas

Dans nos cinémas

Dans les cinémas

La semaine du 30 juillet – 5 août 1954

À l’Orpheum

« The Walking Dead » est un thriller mettant en vedette Boris Karloff. En programme double, « Beast with Five Fingers », avec Peter Lorre.

Au Capitol

« Indiscretrion of an American Wife », qui prendra l’affiche au Capitol vendredi prochain, est un film du grand metteur en scène italien Vittorio de Sica, dont le premier titre était « Stazione Termini ». Il met en vedette Jennifer Jones et Montgomery Clift.

C’est une histoire d’amour – ou plutôt, l’épilogue d’une histoire d’amour entre une Américaine, mariée, et un jeune professeur italien. L’action tout entière se déroule à la gare de Rome, où la jeune femme doit prendre le train pour aller rejoindre son mari et sa famille.

La figuration compte une centaine d’acteurs, quelques-uns connus, d’autres inconnus… ou occasionnels, qui composent la foule de la gare. Durant les prises de vues, De Sica a reçu la collaboration la plus entière des autorités.

La belle Jennifer Jones y joue, paraît-il, l’un des rôles les plus passionnés de sa carrière.

À l’Alouette

« L’Héritière » est la version française du film célèbre « The Heiress », adapté d’une nouvelle du romancier américain Henry James, et mettant en vedette Olivia de Havilland et Montgomery Clift. Mlle de Havilland remporta, pour son interpétation de ce rôle, le premier Oscar de sa carrière. On y voit également l’acteur britannique Ralph Richardosn et Miriam Hopkins.

Au même programme, passe le film argentin « La Perle de Cadix », avec Maria Gabarron, Amadeo Novoa et Carlemita Vasquez. Comme l’indique le titre, « La Perle de Cadix » se déroule en Espagne, la patrie par excellence des chansons et des danses.

Au Princess
Quand un quatuor de chevaliers abattus, poussiéreux, arrive à Silver Lode à la recherche d’un meurtrier, cela commence à barder…

Payne joue le rôle d’un propriétaire de ranch qui, le jour même de son mariage, se voit arrêter par le shérif sous une accusation de meurtre. Payne a trois heures pour prouver son innocence et démasquer le shérif (Duryea). Mlle Scott est la plus belle fille de Silver Lode, et elle reste fidèle à son homme alors même que sa culpabilité semble le plus solidement établie.


À l’Imperial

« The Iron Glove » est un film d’aventures mettant en vedette Robert Stack, Ursula Thiess et Richard Stapley.

L’action est trop compliquée pour être racontée en entier. Nous dirons seulement qu’elle comporte des aventures nombreuses et spectaculaires. La distribution comprend égalementDolors Moran, Emile Meyer, Alan Hale Jr., Jarry Carey Jr., John Hudson et Robert Warwick. Scénario de Karen de Wolf (« Count the Hours » et « Appointment in Honduras »).

Au Palace

Six étoiles, Venise, Rome et le cinémascope, sont les principaux atouts du film « Three Coins In the Fountain ». Les vedettes sont Cliffton Webb, Dorothy McGuire, Jean Peters, Louis Jourdan, Maggie McNamara et Rossano Brazzi.

Pour la première fois, les spectateurs pourront voir en couleurs DeLuxe et en Cinéamscope les merveilles que sont la basilique St-Pierre, le Colisée, le Forum, la Villa Madame, la Fontaine de Trevi à Rome, le Palais des Doges et le grand canal de Venise. L’on y voit aussi plusieurs paysages de la campagne italienne et des Alpes.

Ce sont les aventures amoureuses de trois jeunes secrétaires américaines travaillant à Rome. Après quinze ans de loyaux services à l’emploi de Clifton Webb, un écrivain américain vivant en Italie, Dorothy McGuire songe à retourner au pays. Mlle Peters, dont le mariage avec un jeune Italien (Rossane Brazzi) semble impossible à cause de la modicité du traitement de ce dernier, veut également retourner aux États-Unis. Enfin Mlle McNamara est la nouvelle arrivée qui rêve de gagner le cœur d’un prince italien, Louis Jourdan, mais le trouve plutôt… fuyant.

Le titre du film vient d’une légende qui veut que quiconque jette un sou dans la fontaine de Trevi reviendra à Rome s’il le désire. La conclusion de « Three Coins In the Fountain » nous fait voir les trois couples devant la fontaine, qui est l’une des plus belles de Rome.

Au Loew’s

Quatrième semaine d’affiche pour la dernière comédie de Danny Kaye, « Knock on Wood ». Il y partage la vedette avec la belle artiste suédoise Mai Zerrerling. Un film réalisé avec une habilité et une splendeur qui feront époque. Sans compter les prouesses de Danny Kaye, dont « Knock on Wood » est l’un des meilleurs films.

L'ours Pacomo. Dans un clin d'oeil à la faune du Québec, l'artiste québécoise Laurnce Vallières signe une œuvre monumentale réalisée à partir du carton recyclé. Le nom de l'oeuvre est issu d'un appel à la communauté et est composé des premières lettres du Palais des Congrès de Montréal. Photographie de Megan Jorgensen.
L’ours Pacomo. Dans un clin d’oeil à la faune du Québec, l’artiste québécoise Laurence Vallières signe une œuvre monumentale réalisée à partir du carton recyclé. Le nom de l’oeuvre est issu d’un appel à la communauté et est composé des premières lettres du Palais des Congrès de Montréal. Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *