Art et Artistes

À l’affiche à Montréal

À l’affiche à Montréal

Musique-Cinéma-Lettres-Radio-Théâtre

À l’affiche à Montréal, en décembre 1941, quand la guerre fait rage :

À l’Impérial

À partir de vendredi prochain, et pour trois jours seulement, le principal film à l’affiche du cinéma Impérial sera « À Yank in the R.A.F. », avec Tyrone Power et Betty Grable.

Le film « New-York Town », avec Fred MacMurray et Mary Martin, passera en second.

« A Yan in the R.A.F. », raconte l’histoire d’un jeune pilote américain qui s’enrôle dans la R.A.F., parce qu’il aime l’aventure. Mais il se fatigue vite de la routine de son nouveau métier. Cependant, il finit par comprendre la nécessité de la discipline.

Betty Grable tient, dans ce film, un des meilleurs rôles de sa carrière. Au cours du film, on pourra voir une saisissante reproduction de l’évacuation de Dunkerque.

Au Capitol

Jack Teagarden, célèbre tromboniste et chef d’orchestre, joue un rôle important dans le film « Birth of the Blues », qui prend l’affiche dès demain au cinéma Princess. La distribution de ce film compte aussi Bing Crossby, Mary Martin, Brian Donlevy, Carolyn Lee, Carrol Naish et Rochester.

Jack Teagarden a été surnommé par Tommy Dorsey « le meilleur interprète de jazz qui soit », il a joué dans plusieurs orchestres, et nul n’oubliera jamais le stage qu’il fit dans l’orchestre de Paul Whiteman.

Teagarden a travaillé, entre autres, avec Benny Goodman, Joe Venuti, Artie Shaw et Bing Crosby.

Depuis quelque temps il dirige son propre orchestre, avec un succès va toujours grandissant.

Au Princess

Il n’est pas facile, quand on tourne un film, de réaliser l’atmosphère exacte que décrivent les auteurs du scénario. Le travail le plus difficile auquel ait à faire face la directeur s’effectue précisément dans ce domaine.

Marvyn LeRoy, qui a dirigé le film « Unholy Partners », a parfaitement réussi à résoudre ce problème d’atmosphère. Le film « Unholy Partners », avec Edward G. Robinson, Edward Arnold et Laraine Day, prend l’affiche dès demains au cinéma Princess.

L’action se passe, la plupart du temps, dans la salle rédaction d’un grand journal. Et tous ceux qui ont assisté à la prise de vues ont été unanimes à déclarer que l’atmosphère spéciale à cet endroit avait réalisée dans la perfection.

« Unholy Partners » est un drame puissant où l’on pourra voir Robinson dans un rôle sympathique.

Au Saint-Denis

Sur un beau roman baigné d’étrangeté et véritablement vigoureux et solide, le cinéaste Maurice Gleize a réalisé un film aussi passionnant qu’une aventure vécue. Il s’agit du Érécif de Corail qui prendra l’affiche samedi au Saint-Denis.

L’intrigue se passe tantôt en Australie, tantôt sur un cargo allant à Brisbane. Les héros, personnages tourmentés par un passé chargé, se débattent et se délivrent de leurs chaînes après une suite de péripéties dramatiques et romanesques vraiment captivantes.

La troupe est importante ; elle comprend trois grands premiers rôles, avec Jean Gabin énergique, sensible et secret ; Michèle Morgan, énigmatique et tendre et Pierre Renoît, sobrement exact en policier humain. Une infinité de rôles secondaires a permis l’utilisation d’excellents comédiens tels que Carette, Gina Manès, Saturnin Fabre, Bergeron. Florencie, Roger Legris, Modot et Guillaume de Saxe, tous parfaitement intégrés à l’action et se détachant pourtant, chacun, par une interprétation précise.

Au Palace

Le film « Appointement For Love », qui prend l’affiche dès demain au cinéma Palace, a comme vedettes Charles Boyer et Margaret Sullivan qui ont remporté un succès extraordinaire dans « Back Street ».

Cecil Kellaway, brillant acteur australien, fait aussi partie de la distribution. Kellaway, avant de venir aux États-Unis, a écrit le scénario d’un film qu’il a dirigé lui-même. Ce film a remporté un grand succès en Angleterre. C’est donc dire que cet acteur connaît toutes les ressources de son métier, puisqu’il a été à même de diriger une production.

La distribution de « Appointement For Love » compte aussi Rita Johnson, Eugène Pallette, Ruth Terry et Reginald Denny.

Ce film a été dirigé par William A. Seiter, d’après un scénario de Bruce Manning et Félix Johnson.

Au Loew’s

Walt Disney vient de créer un nouveau personnage. Il s’agit de l’éléphant Dumbo. L’histoire filmée de Dumbo est actuellement à l’affiche du cinéma Loew’s pour une deuxième semaine.

Le héros Dumbo est accompagné d’un fidèle ami, la souris Timothy Mouse. Mais les cinéphiles pourront également lier connaissance avec la locomotive Casey Jr. Lier connaissance est un terme exact, car Casey Jr parle et il est doué d’une intelligence peu commune.

Mentionnons aussi les Cinq Corbeaux. On s’amuser beaucoup de leur numéro de danse intitulé When I See An Elephant Fly.

Plusieurs acteurs et comédiens célèbres ont collaboré à la production du film Dumbo, en prêtant leur voix aux différents personnages : Cliff Edwards, Ed Brophy et Verna Felton qui interprétait le rôle de la mère de Dennis Day, aux programmes de Jack Benny.

At His Majesty’s

La grâce, l’honneur et le sens de la poésie sont les qualités dominantes du groupe de danseurs et de danseuses qui forment la troupe accompagnant Veloz et Yolanda. Cette troupe donner une semaine de représentations au théâtre His Majesty’s, à partir de lundy, le 12 janvier 1942.

Parmi les numéros que présentera cette troupe, mentionnons Réverie, Adoration, Carnaval, When We Were Seventeen, The Veolanda et Now and Then.

La danseuse Yolanda exécutera un numéro solo : Caprice. Ce sera la première fois que Yolanda apparaîtra en public sans son partenaire.
Les critiques américains ont été unanimes à louanger le style admirable de cette troupe de danseurs et les amateurs de danse de Montréal peuvent s’attendre à un magnifique spectacle.

Musée Grévin de Montréal

Musée Grévin de Montréal. Photographie par GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *