Armoiries

Armoiries de Saint-Paul-Île-aux-Noix

Armoiries de Saint-Paul-Île-aux-Noix

Armoiries de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

D’azur à la pointe, une rivière au calme surmontée d’une île au naturel portant à senestre un arbre de sinople à tronc de sable.

Le point du chef est orné de 10 boulets de sable montés en pyramide flanqué de deux épis de blé doré le tout sur un champ d’azur pâle.

Sous l’écu, un listel doré portant la devise: Affabilité et vigilance.

Interprétation :

  • Le chef est la partie honorable de l’écu et c’est ici que l’on rappelle l’histoire de la communauté.
  • Les deux épis de blé doré rappellent l’agriculture, vocation première du milieu.
  • Les dix boulets de sable (noir) soulignent le rôle vigilant de l’avant-poste que fut le Fort Lennox.
  • L’arbre de sinople (vert) au tronc sable (noir) représente le noyer qui autrefois, peuplait l’île et dont le fruit donne le nom : « Île-aux-noix »
  • La rivière Richelieu est d’azur (bleu). Elle invite à la détente et aux sports nautiques faisant de Saint-Paul-de-L’Île-aux-Noix un lieu privilégié de villégiature.

La devise AFFABILITÉ ET VIGILANCE

  • L’affabilité est cette qualité que l’on reconnaît aux habitants du milieu qui par leurs manières avenantes savent se rendre agréables.
  • La vigilance est l’attribut de ceux qui ont reconnu l’emplacement stratégique de l’Île-aux-Noix et y ont laissé les monuments qui en témoignent.

Historique de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

Territoire tout en longueur, Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix prend place à environ 20 km au sud de Saint-Jean-sur-Richelieu, sur la rive ouest de la de la rivière Richelieu, à l’est de Saint-Valentin, 5 km plus loin. D’abord fréquenté très largement par les Amérindiens qui y faisaient halte, l’endroit avait été remarqué par Champlain dès 1609 et peuplé à la fin du XVIIIe siècle. Ce n’est toutefois qu’en 1898 que la paroisse de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix verra le jour, détachée de Saint-Valentin par suite de l’incendie de l’église. La même année, une municipalité de paroisse homonyme était créée. On a en premier lieu voulu rendre hommage à monseigneur Paul Bruchési (1855-1939), qui venait d’être consacré archevêque du diocèse de Montréal en 1897. Pour ce qui est du constituant l’Île-aux-Noix, toponyme bien établi depuis près de deux siècles, désignant à la fois un établissement militaire remontant à 1759 et une étendue de terre située en face de la municipalité, il souligne le grand nombre de noyers qui recouvraient l’île autrefois. D’ailleurs, le gentilé des citoyens, Paulinoix, Paulinoise, reflète cette caractéristique historique de manière éloquente. Dans l’île, on a améangé le lieu historique national du Fort-Lennox, qui met en évidence son passé militaire.

Armoiries de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

Armoiries de l’île-aux-Noix. Image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *