Armoiries

Logo de Saint-Majorique

Logo de Saint-Majorique

Logo de  Saint-Majorique

Fondée en 1900, Saint-Majorique prend au fil des ans son aspect typique. Passant par une forêt omniprésente au déboisement, le paysage de chez-nous se transforme peu à peu pour son apparence actuelle.

À l’intérieur de la municipalité, l’agriculture demeure le secteur dominant et occupe plus de 50% de la superficie. Le caractère rural est donc très marqué.

Cet emblème permet donc d’actualiser l’image et crée une ambiance qui témoigne des activités et de la qualité de vie à Saint-Majorique.

Cinq éléments composent le logo:

  • L’église : Point de départ, un cachet particulier du village.
  • Zone habitation : Le dynamisme urbain est composé presque essentiellement de résidences et de quelques commerces.
  • Les loisirs : Un cadre de vie agréable.
  • Zone agricole : Elle façonne le paysage de Saint-Majorique. Aux champs cultivés s’alignent les bâtiments de ferme.
  • L’arc-en-ciel : Elle harmonise toutes les composantes qui forment le logo et symbolise par ses couleurs vives la gaieté des gens, les plaisirs et bonheur de la vie.

Le logo de Saint-Majorique-de-Grantham a été dévoilé le 3 juin 1991.

Historique de Saint-Majorique-de-Grantham

À 9 kilomètres au nord-ouest de Drummondville, on retrouve la municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham, bornée au nord-est par la rivière Saint-François et entièrement enclavée dans le canton de Grantham, près de Saint-Joachim-de-Courval.

De vocation mi-rurale et mi-urbaine, la localité compte l’important centre éducatif forestier de la Plaine aménagé par le ministère de l’Énergie et des Ressources. Au printemps de 1888, monseigneur Elphège Gravel, alors évêque de Nicolet, charge l’abbé Majorique-Pierre Marchand (1838-1905) de tenir une commission pour vérifier le bien-fondé de la requête des résidents du Troisième Rang et du Quatrième Rang de Grantham, qui désiraient l’ouverture d’une paroisse.

Érigée canoniquement en 1888, la paroisse de Saint-Majorique reprendra le nom de ce curé de Saint-Frédéric-de-Drummondville (1865-1889), qui assurera la mission à cet endroit en 1888 et 1889. Par ailleurs, cette paroisse avait été détachée de Saint-Frédéric-de-Drummondville, ce qui en justifie pleinement la dénomination, également attribuée au bureau de poste (1900) et à la municipalité créée en 1902. Dans ce dernier cas, on a inclus le nom du canton de Grantham, proclamé en 1800. Le nom Majorique, qui a quelquefois été déformé en Majoric, peut-être par ressemblance avec des formes comme Ludovic, Frédéric, Chilpéric.. a aussi servi de base à l’élaboration du nom collectif des citoyens, les Majoriquois.

st majorique

Logo de  Saint-Majorique. Source de l’image : Site Web de la municipalité.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *