Armoiries

Logo d’Hebertville-Station

Logo d’Hebertville-Station

Logo d’Hébertville-Station

La naissance d’Hébertville-Station est profondément liée à l’activité ferroviaire qui s’est installée sur son territoire à la fin du 19ième siècle.

Ce monument commémoratif est érigé en souvenir de l’apport important du chemin de fer au développement et à la croissance d’Hébertville-Station et pour rendre hommage aux nombreux acteurs de l’histoire de notre municipalité qui a célébré, en 2003, son 100ième anniversaire de fondation.

En 2003, année du Centenaire d’Hebertville-Station, la municipalité s’est dotée d’un nouveau logotype dans le but de l’adapter au modernisme et à l’évolution qui caractérise le début du vingt-et-unième siècle.

Le train : Formé par une cheminée, les lettres « H » et « S » du mot « Hébertville-Station » ainsi qu’un chasse-neige dans le bas, le train représente la naissance d’Hébertville-Station. Robuste et avec fierté, il arrive sur nos terres sur rails donnant l’accès au développement d’une belle municipalité. Un petit cercle fait naître la petite lumière avant du train, illuminant vers l’avenir.

L’orge : De chaque côté deux brins d’orge, légèrement courbés, symbolisent l’agriculture.

La vapeur du 100ième anniversaire : Les années s’envolent par la vapeur du train. Le 1903 est plus pâle et plus petit car elle est plus loin dans le temps. L’an 2003 est plus gros et plus foncé puisque cette année est la signature du 100ième anniversaire d’Hébertville-Station.

Historique d’Hébertville-Station

La première chapelle paroissiale desservie par l’abbé Calixte Tremblay, fut construite en 1880. Les premières routes traversent l’endroit en 1885 alors que la construction du chemin de fer du Canadien National s’effectue en 1893. Ce trajet contribue à apporter un essor économique important à la jeune municipalité. Une gare y est ajoutée en 1894.

Au début du vingtième siècle une forte croissance de la population, l’activité ferroviaire, l’installation de plusieurs services publics et commerces : un bureau de poste, des écoles, une banque, un magasin général, une forge, un hôtel, une cordonnerie, une maison de pension, un abattoir, une tannerie, un magasin de meubles, un notaire et un médecin permettront à Hébertville-Station d’être, jusqu’en 1930, le grand centre actif de la région du Lac-Saint-Jean.

Cependant, cette municipalité fort bien implantée connaît, en 1930, la destruction. Le 27 janvier 1930, un feu fit rage et détruisit le tiers du village. À peine remis de cette première tragédie, le mauvais sort frappe de nouveau et cette fois le bilan est désastreux en cette nuit du 9 septembre 1930. Plus de 35 bâtisses sont complètement détruites, une vingtaine de familles se retrouvent sans logis. Les pertes sont évaluées à près de 300 000 dollars. À cette époque de crise économique et à la suite de ces deux tragédies plusieurs commerces et industries quittent le village. Un troisième grand feu s’abattit sur la municipalité d’Hébertville-Station le 19 mai 1943. Finalement, en 2013, l’Hôtel de ville d’Hébertville-Station devient proie des flammes une autre fois.

Logo de la municipalité d'Hébertville-Station. Source de l'image : site Web de la municipalité, image libre de droits.
Logo de la municipalité d’Hébertville-Station. Source de l’image : site Web de la municipalité, image libre de droits.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *