Armoiries

Logo de Saint-Hippolyte

Logo de Saint-Hippolyte

Identité visuelle de la municipalité de Saint-Hippolyte

L’identité visuelle de Saint-Hippolyte illustre la nature, le milieu aquatique et l’énergie déployée à protéger les ressources naturelles. À l’image de sa collectivité, de ses valeurs et de son environnement, elle représente Saint-Hippolyte comme un refuge à la fois paisible et dynamique comportant de multiples plans d’eau, une faune et une flore abondantes, de même qu’un territoire réputé pour ses splendides paysages. Si le logotype se veut le reflet d’un milieu naturel unique, la vision municipale y est aussi très bien représentée. À ce titre, le logo évoque l’approche écoresponsable dans laquelle sont réalisés les projets de revitalisation et de développement, en plus d’illustrer un milieu de vie qui favorise les activités de plein air, contribuant à la qualité de vie et à l’épanouissement des citoyens.

Symbolique

Le triangle bleu incarne les 62 lacs et plans d’eau que l’on retrouve sur le territoire de la Municipalité alors que le triangle bleu pâle se veut le reflet du ciel sur l’eau calme d’un lac, en plus d’évoquer les activités nautiques en prenant l’aspect d’un voilier. Le triangle vert représente la région montagneuse, la forêt et la nature verdoyante. Il symbolise également la volonté de se tourner avec espoir vers l’avenir. La couleur terre, utilisée sous le héron et pour le nom de la municipalité, illustre la fondation solide sur laquelle la collectivité a été édifiée et fait référence au patrimoine et aux familles de bâtisseurs encore bien présentes sur le territoire.

Le héron

Élégant oiseau affectionnant la vie en bordure des plans d’eau, le héron se dresse fièrement au centre du logotype. Sa présence évoque la sagesse et souligne l’importance de préserver les richesses naturelles, les traditions et de la protection du territoire ancien.  En blanc, il baigne dans la lumière, lui conférant à la fois prestance et grâce. Sa présence incarne la richesse de la faune et de la flore. Pointant vers le haut, son bec est tourné vers l’avenir et symbolise l’espoir, illustrant sa fierté de faire partie de cette collectivité et de ce vaste territoire naturel.

Belle naturelle

La signature qui accompagne le logo témoigne à elle seule de la splendeur des attraits naturels sur le territoire de Saint-Hippolyte et de l’importance de préserver ce havre de paix et de verdure. Avec sa multitude de lacs et son territoire d’une superficie de 133 km2, Saint-Hippolyte constitue un site naturel incomparable.

Historique de la municipalité de Saint-Hippolyte

Saint-Hippolyte présente un territoire au relief accentué, parsemé de plus de 62 lacs, de rivières, de forêts, à 55 kilomètres de Montréal et à 15 kilomètres au nord de Saint-Jérôme, dans la région des Laurentides.

La proximité de ces deux villes, comme de celle de Mirabel, la présence d’importants plans d’eau comme les lacs Écho, Connelly, de l’Achigan, contribuent à faire de l’endroit un grand centre de plein air quatre saisons qui fait passer la population permanente de 3900 à plus de 20 000 au cours de l’été.

Ouvert dans la seconde moitié du XIXe siècle, ce territoire, établi comme paroisse de Saint-Hippolyte en 1866 et érigé canoniquement en 1869, a donné naissance à la municipalité du township d’Abercrombie-Partie-Est en 1855, laquelle deviendra la municipalité de la paroisse de Saint-Hippolyte en 1951. Quant au bureau de poste, dès 1870 il est connu sous la dénomination de Saint-Hippolyte-de-Kilkenny.

Les appellations Abercromby et Kilkenny évoquent toutes deux des cantons, le premier proclamé en 1842, le second en 1832. L’un fait allusion au général James Abercromby (1706-1781), défait par Montcalm à la bataille de Carillon en 1758, l’autre rappelle une ville et un comté d’Irlande, dans la province de Leinster.

Le nom actuel de la municipalité célèbre saint Hippolyte, prêtre romain, considéré comme le meilleur docteur de l’Église romaine de son époque, mort vers 235, martyrisé pour avoir refusé de renier Dieux. Plus spécifiquement, les Hippolytois devraient leur gentilé au chanoine Hippolyte Moreau (1815-1880), chanoine titulaire de la cathédrale de Montréal (1854-1880) et vicaire général (1873-1880). C’est à lui que revint la responsabilité de choisir l’emplacement de l’église au nom de monseigneur Ignace Bourget en 1864.

Logo de Saint-Hippolyte. Source de l'image : Site Web de la municipalité de Saint-Hippolyte.
Logo de Saint-Hippolyte. Source de l’image : Site Web de la municipalité de Saint-Hippolyte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *