Armoiries

Logo du canton de Valcourt

Logo du canton de Valcourt

Logo du canton de Valcourt

Le logo de la municipalité de canton de Valcourt a été conçu en 1993 par Suzanne Bisaillon, alors résidente de la municipalité. Madame Bisaillon s’est préoccupée d’utiliser des éléments qui sont propres à sa municipalité.

Voici une brève description de la raison de leurs présences dans le logo de Valcourt :

  • Dans un cercle, une banderole bleue en forme de C (pour Canton) est tendue dans un espace blanc.
  • Au-dessus, une tige de blé doré représente l’agriculture omniprésente dans la région et un rameau de feuilles d’érable représente l’acériculture.
  • Dans la partie supérieure, un large V bleu (pour Valcourt) s’ouvre à 45 degrés et le mont Valcourt vert est surplombé de la croix, symbole de foi et de courage.

Canton de Valcourt, note historique

Implanteé dans le canton d’Ely, à quelques kilomètres au sud-est de Roxton Falls, la municipalité estrienne du canton de Valcourt prend place immédiatement au nord de Lawrencille, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Windsor. On y retrouver un terrain d’aviation, un mont dénommé Valcourt, situé au sud-est et la rivière Noire qui serpente au coeur du territoire.

Les premiers habitants du canton ou township d’Ely, proclamé en 1802 et dont le nom évoque une ville de Grande-Bretagne, s’y installent à la fin du XVIIIe siècle, venus de la région du Richelieu et leurs rangs sont peuplés par la plupart de Loyalistes. L’arrivée de la ligne de chemin de fer Waterloo-Richmond en 1834 et l’ouverture de la route reliant Waterloo à Richmond favoriseront le développement du canton. Les Canadiens français y affluent à compter de 1840, puis la première messe est dite en 1848. La mission de Saint-Joseph-d’Ely est mise sous le patronage de l’époux de Maris dès 1852 et fera l’objet d’une érection canonique en 1856 et civile en 1865.

D’abord connue comme la municipalité du canton ou du township d’Ély – l’accent figure à la Gazette officielle – lors de sa création en 1855, Valcourt recevra son nom actuel en 1965, repris de celui qui identifie le bureau de poste depuis 1864. L’usage établi à la foie par le bureau de poste et la présence, au début du siècle, d’une gare du Canadien Pacifique identiquement dénommée a permis l’implantation du nom de Valcourt. Bien que l’on n’ait pu encore percer avec certitude le mystère de l’origine est située dans un vallon de peu d’étendue, un val court, a pu entraîner le choix d’une dénomination descriptive. Toutefois, la présence sur le territoire entre les années 1840 et 1850 de trois pionniers dénommés Dalcourt, soit Moyse, Jean-Baptiste et Joseph, pourrait constituer une explication satisfaisante, reposant sur une légère déformation de leur patronyme. Par ailleurs, un village situé à quelques kilomètres au sud de Plattsburgh, État de New York, porte le nom Valcour.

En 1889, l’endroit compte déjà 1900 âmes. Pays de lacs et de montagnes tout près, la région de Valcourt accueille les adeptes de la voile, de la chasse, de la pêche, de l’équitation, l’été. L’hiver, le sport de la motoneige y est largement pratiqué, d’autant plus que le père de ce petit véhicule motorisé, Armand Bombardier, y est né.

logo du canton de Valcourt

Logo du canton de Valcourt. Image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *