Armoiries

Armoiries de Stanbridge-Station

Armoiries de Stanbridge-Station

Armoiries de Stanbridge Station

Le chef est de couleur azur, et on y retrouve la seule usine de notre patelin qui a contribué à notre essor économique. Surmonté d’une tête de cheval, premier moyen de transport de nos défricheurs; le tout sur un fond de gueule. Les hachures qui séparent les champs, représentent la voie ferrée qui traversait notre village.

Chargée, la partie inférieure est de couleur blanche, sur laquelle on y retrouve une partie de la fleur de lys et de la feuille d’érable symbole du Québec et du Canada. Le pal qui divise l’écu est représenté par une gerbe de blé, culture première de nos pionniers. Sur un fond de sinople, le second cartel, renferme nos carrières de pierres à chaux, une des richesses de notre milieu.

Les lambrequins sont de couleur sable, assortis de feuilles d’érables vertes.

La devise: «S’unir, Servir, Grandir» en or sur noir au bas des armoiries rappelle par la lettre «S» de S’unir, Servir le nom de notre municipalité.

Elle signifie aussi que pour Grandir notre coin de canton a dû trimer dur pour se tailler une place, et ce, dès ses origines.

Définition des couleurs:

Azur: symbole de joie et de loyauté

Or: métal précieux signifie justice, foi, force et éclat

Argent: deuxième métal employé en héraldique, symbole de la beauté, du rire et de la victoire

Rouge: symbole de courage et de la force au service des autres

Blanc: symbole de la pureté

Vert: symbole d’espérance

Sable: en héraldique, cette couleur indique le noir

Stanbridge Station, note historique

Territoire tout en longueur et aux dimensions restreintes dans le sens de la largeur, la municipalité de Stanbridge Station (Municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi) est parcourue par le ruisseau Corriveau qui coule en son centre, à 3 kilomètres à l’ouest de Bedford. Cette localité est née de l’avènement du chemin de fer dans le canton de Stanbridge, principal facteur de développement économique. La ligne Montréal et Vermont Junction arrivait en ces lieux en 1864. Dix-neuvième canton érigé au Bas-Canada, Stanbridge forme l’extrémité sud-ouest de l’Estrie et faisait l’objet d’une répartition en lots en 1801. Implantée dans la partie ouest du canton, Stanbridge Station recevait ses premiers colons au milieu du XIXe siècle, alors que les premiers habitants du canton arrivaient du Massachusetts dès 1796. Détachée de la municipalité du canton de Stanbridge en 1889. Stanbridge Station partage la même origine dénominative. Le constituant Station, qui figure également dans l’appellation du bureau de poste établi en 1866, souligne l’importance passée de la gare du chemin de fer qui desservait cet endroit. Cette ligne sera par ailleurs fermée en 1955. Les gens de l’endroit ont largement développé l’agriculture, ainsi que l’exploitation des fermes laitières et des cultures maraîchères comme fruitières. La population contemporaine de Stanbridge Station s’est enrichie culturelleemnt grâce à la venue de gens d’Espagne, de France, de Suisse, de Belgique.

Armoiries de Stanbridge Station

Armoiries de Stanbridge Station. Image libre de droits. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *