Armoiries

Armoiries de Saint-Valérien

Armoiries de Saint-Valérien

Les armoiries de Saint-Valérien

Saint-Valérien est une municipalité de paroisse située dans l’Est du Québec dans la municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette qui fait partie du Bas-Saint-Laurent.

La paroisse de Saint-Valérien est nommée en l’honneur de Valérien de Rome, un martyr de la foi chrétienne.

Texte explicatif des armoiries de la paroisse de Saint-Valérien :

Le temps s’est écoulé

La forêt, malgré sa présence verte et envoûtante, malgré ses appels et ses souvenirs ineffaçables, a fait place à des terres rocheuses mais combien patientes et généreuses sous le manteau de champs dorés.

Malgré les orages et les durs labeurs, c’est toujours sous un ciel bleu que nous nous sommes souvenus de Dieu.

Une ceinture tissée assure la pérennité du travail artisanal chez une population toujours renouvelée et continuellement soucieuse de couronner ses œuvres en demeurant unie comme les cinq doigts de la main.

C’est sous l’inspiration du rameau d’olivier que les gens de Saint-Valérien rêvent de bâtir leur coin de pays et de maintenir sous le symbole de la couronne un ciel bleu, une forêt verte et un champ doré.

Historique de Saint-Valérien

Espace peu peuplé de la région de Rimouski, Saint-Valérien est caractérisé par l’abondance de ses plans d’eau dont les lacs à Foin, à Côté, Vaseaux, à la Truite, de la Cassette de même que des cours d’eau comme la rivière Rimouski et la Petite rivière Rimouski. À quelques kilomètres de Rimouski, plus au nord-est, cette municipalité est voisine de Bic et présente un relief accidenté d’une altitude pouvant atteindre 200 mètres. La mission de Saint-Valérien, antérieurement connue sous le nom de Saint-Tiburce, débute véritablement en 1872 et est reconnu tant sur le plan religieux que civil en 1885.

Toutefois entre 1840 et 1843, certaines familles de Saint-Thomas-de-Montmagny s’y étaient déjà installées. La municipalité de la paroisse de Saint-Valérien sera détachée de Sainte-Cécile du Bic en 1885.

Or, Valérien, martyr décapité à Lyon en 230, dont l’Église fait mémoire le 14 avril, était le frère de Tiburce et l’époux de sainte Cécile, vierge romaine martyrisée vers 232. On l’avait force alors qu’elle était encore toute jeune, à épouser Valérien, alors paien, qu’elle convertira. Elle est invoquée comme patronne des musiciens, bien qu’elle ne soit connue que par la légende. L’église célèbre sa fête le 22 novembre. Les détails de la vie de ces personnages sont toutefois entourés d’une grande légende. Les Valérienois firent leur subsistance de la terre, de la forêt ou du travail dans le grand centre centre que constitue Rimouski.

armoiries de st valerien

Armoiries de Saint-Valérien. Source de l’image : Site Web de Saint-Valérien.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *