Armoiries

Armoiries de Saint-Paulin

Armoiries de Saint-Paulin

Armoiries de Saint-Paulin

Description des armoiries de la municipalité de Saint-Paulin, qui fait partie de la MRC de Maskinongé et est située en Mauricie :

Dans la partie de droite :

La juxtaposition des trois rubans symbolise la fusion des trois municipalités.

Le ruban bleu qui enroule le « P » prend la forme d’un « S » dans son déploiement.

Ces deux lettres identifient les initiales de Saint-Paulin.

Dans la partie du haut :

L’oiseau dans son envol symbolise la communication et l’expansion dans le milieu.

Dans la partie de gauche :

La roue, la ferme, les vagues représentant l’industrie en évolution constante, l’agriculture en progression et les cours d’eau existants.

La devise : Fierté et amitié.

Municipalité de Saint-Paulin

À une vingtaine de kilomètres au nord de Louiseville et bornée au sud par Saint-Léon-le-Grand et Sainte-Angèle-de-Prémont, se dresse la municipalité de Saint-Paulin dont le territoire est arrosé en partie par la rivière du Loup.

La construction d’une scierie sur le territoire de l’ex-municipalité du canton de Hunterstown en 1824 va marquer les débuts de l’histoire saint-paulinoise. Or, Madeleine Ferron souligne que les lieux ont jadis porté la dénomination de Beau-Vallon et comptaient déjà 300 habitants en 1835. À quelques kilomètres au sud, la paroisse de Saint-Paulin s’édifie peu à peu, détachée de Saint-Léon-le-Grand en 1847. L’année suivante, le territoire qui englobait les localités du Poste, de Renversy et du Bout-du-Monde sera reconnu civilement.

Il donnera naissance, en 1855, à la municipalité de la paroisse de Saint-Paulin, une modeste partie s’en détachant en 1925 pour former une municipalité de village homonyme, nom que le bureau de poste ouvert en 1860 portait aussi. L’appellation choisie évoque saint Paulin, dit Paulin de Nola ou de Nole (353-431), en latin Meropius Pontius Paulinus, contemporain de saint Ambroise et de saint Augustin. Évêque de Nole (Italie) en 409, il demeure célèbre par les nombreux cantiques qu’il a composés.

En février 1988, la fusion de ces deux municipalités à celle du canton de Hunterstow, créée en 1861, concourait à former l’actuel territoire. Le conaton de Hunterstown, qui figure sur la carte de Gale et Duberger (1795) et qui a été proclamé en 1800, honorait par sa désignation Peter Hunter (1746-1805). À cette fonction, il disposa d’une autorité considérable en raison de la vacance au poste de gouverneur en chef des deux Canadas de 1799 à 1807.

La dénomination familière ancienne des lieux, Poste-Saint-Paulin, enchâssée dans le blason populaire de Gars du Poste, dont on affublait les Hunerstownais, et surtout le fait que les gens se disaient constamment par le passé de Saint-Paulin(de-Maskinongé) ont sans doute contribué. Largement à ce regroupement municipal. L’élément Poste s’explique par le fait que le bureau de poste desservant Saint-Paulin était situé à Hunterstown et portait ce nom.

armoiries de st paulin

Armoiries de Saint-Paulin. Source de l’image et de la description : st-paulin.qc.ca.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *