Armoiries

Armoiries de St-Paul-de-la-Croix

Armoiries de St-Paul-de-la-Croix

Armoiries de Saint-Paul-de-la-Croix

Les armoiries de Saint-Paul-de-la-Croix sont représentatives de la fierté et de l’appartenance de ses résidents.

Municipalité de Saint-Paul-de-la-Croix

Les sapins symbolisent notre forêt, composée de conifères et de feuillus.

Les épis de blé illustrent notre agriculture diversifiée : productions laitière, bovine, ovine, acéricole, céréalière et apicole.

Le lac et le poisson identifient les loisirs de notre coin de pays, sous forme d’activités culturelles et sportives.

Le lierre démontre notre enracinement profond à notre milieu à travers des valeurs de fraternité, de solidarité, d’entraide, de célébration, d’engagement et d’espoir de longévité.

Le trait unissant les trois éléments des armoiries reflète la vie humaine, familiale, spirituelle, sociale, éducative, commerciale, collective et bénévole de la communauté.

armoiries-st-paul-croix

Armoiries de Saint-Paul-de-la-Croix.

Saint-Paul-de-la-Croix, note historique

À 14 kilomètres au sud-est de L’Isle-Verte, voisine de Saint-Jean-Baptiste-de-l’Isle-Verte, dans le canton de Dnonville et dans la région de Rivière-du-Loup, a été implantée la municipalité de la paroisse de Saint-Paul-de-la-Croix (Municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup). Cette portion de territoire compte quelques lacs et cours d’eau : lac des Roches, à l’ouest, lac à l’Orignal, au nord, rivière Plainasse.

Érigé tant canoniquement que civilement en 1870, la paroisse sera à l’origine de l’appellation de la municipalité créée en 1873 et du bureau de poste qui dessert l’endroit à compter de 1875. Le saint patroin retenu, Pauolo Francesco Danei (1694-1775), dit Paul de la Croix, montait sur les autels en 1867, peu de temps avant l’érection canonique de la paroisse. Ordonné prêtre en 1727 en même temps que son frère Jean-Baptiste, il fonde, en 1720, la congrégation des Passionistes, issue de da profonde dévotion pour la passion du Sauveur. La règle de ce groupe religieux a été approuvée en 1741. L’agriculture constitue, bien que présentement sur une base moins étendue, la plus importante activité des Paulois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *