Armoiries

Armoiries de Saint-Germain-de-Grantham

Armoiries de Saint-Germain-de-Grantham

Armoiries de Saint-Germain-de-Grantham

La municipalité de Saint-Germain-de-Grantham est située dans la région administrative du Centre-du-Québec.

Le village fut créé en 1856 et l’actuelle municipalité a été constituée le 22 février 1995, à la suite du regroupement des municipalités du village de Saint-Germain-de-Grantham et de la paroisse de Saint-Germain-de-Grantham.

Aujourd’hui, Saint-Germain-de-Grantham possède tous les éléments qui président aux activités industrielles, commerciales et sociales d’une société moderne. D’ailleurs, Saint-Germain présente un fort potentiel agricole.

Voici d’ailleurs quelques contes et légendes de Saint-Germain, des histoires fictives, tirées de celles qui sont toujours racontées aux jeunes du village et d’autres qui ont été créées par M. Maurice Vallée (toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existée n’est évidemment que pure coïncidence ou l’effet du hasard).

Historique de la municipalité de Saint-Germain-de-Grantham

À 10 kilomètres à l’ouest de Drummondville, entre Wickham, au sud et Saint-Eugène, à l’ouest, dans la région de la Mauricie-Bois-Francs, on retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Germain-de-Grantham. Elle tire sa dénomination de la paroisse homonyme de Saint-Germain-de-Grantham érigée tant canoniquement que civilement en 1856.

Tour à tour, seront formées par détachement de la paroisse celle de Saint-Eugène-de-grantham (1879) de même que les municipalités des paroisses de Saint-Nazaire-d’Acton (1894), de Saint-Edmond-de-Grantham (1918) et du village de Saint-Germain-de-Grantham (1946). Adoptant la forme abrégée Saint-Germain lors de sa création en 1858, la municipalité devait recevoir son nom actuel en 1871, à l’instar du bureau de poste établi sous cette appellation en 1867. On a voulu honorer la mémoire de l’un des premiers colons du canton de Grantham en 1823, Germain Sylvestre. Son Saint patron est probablement un évêque de Paris du Vie siècle, l’un des fondateurs de l’église Saint-Vincent, devenue par la suite Saint-Germain-des-Prés. Sa fête liturgique est célébrée le 28 mai. Les pionniers avaient quitté leur paroisse de Nicolet, Yamachiche et Saint Grégoire pour tenter leur chance sur les belles terres de ce coin du pays.

Le canton de Grantham, signalé sur la carte de Gale et Duberger (1795) et officiellement proclamé en 1800, évoque notamment une agglomération du Lincolnshire anglais. Étant donné que son premier concessionnaire fut William Grant et associés en 1800, lequel parlait couramment français et était arrivé à Québec à l’automne de 1759, il demeure possible que la désignation cantonale entretienne quelque lien avec ce personnage. Il se fit notamment élire député dès 1792 et joua un rôle politique fort important à l’époque. Jadis, l’endroit portait le nom de Headville, en l’honneur du gouverneur du Canada-Unis de 1854 à 1861, sir Edmund Walker Head (1805-1868).

Canton de Grantham

Situé sur la rive gauche de la rivière Saint-François, le canton de Grantham est un terrain plutôt plat qui se tient approximativement entre 60 et 90 m d’élévation.

Un peu marécageux et boisé ici et là près de ses limites nord et sud, il est toutefois bien peuplé dans l’autre partie. En plus d’être distribuée un peu partout, sa population se regroupe principalement dans le hameau de Duncan, les villages de Saint-Majorique et de Saint-Eugène-de-Grantham, les municipalités de Saint-Edmond-de-Grantham, les municipalités de Saint-Edmond-de-Grantham et de Saint-Germain-de-Grantham et surtout dans la ville de Drummondville qu’arrose la rivière Saint-François. Cette division géographique où coulent quelques petits ruisseaux emprunte peut-être son nom à une agglomération du Lincolnshire (Angleterre) située à environ 120 km à l’est de Manchester ou encore à celui de William Grant (1744-1805), premier concessionnaire du canton avec certains associés en 1800. Il s’agit d’une très vieille ville de marché où eut lieu la première et fameuse bataille de Cromwell contre les royalistes, le 13 mai 1643. Le premier élément du mot provient du vieil anglais grand, signifiant grand, important, considérable. Le nom du canton de Grantham paraît sur la carte de Gale et Duberger de 1795. Proclamé en 1800.

armoiries de saint germain de grantham

Armoiries de Saint -Germain de Grantham.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *