Armoiries

Armoiries de Saint-Clément

Armoiries de Saint-Clément

Armoiries de Saint-Clément

Cette figure à trois parties égales symbolise parfaitement les trois rivières qui sillonnent Saint-Clément et qui lui apportent richesse et beauté. Il convient fort bien à cette noblesse d’âme et de vie des résidents de Saint-Clément.

Le fond « or » symbolise la paroisse ornée de ces trois rivières. Le fond «Or» figure bien Saint-Clément qui nous dit sa richesse spirituelle, familiale et sociale. Il symbolise aussi la prospérité de ce petit coin de notre province.

La Croix latine : le pairle en partageant le champ de l’écu en trois parties nous permet de placer les trois motifs ou meubles qui résument toute la vie de Saint-Clément. Cette croix latine symbolise la foi qui a inspiré tous les gestes des premiers résidents de Saint-Clément et qui continue encore à guider ceux qui ont foi à la survivance de Saint-Clément.

Armoiries de Saint-Clément

Armoiries de Saint-Clément. Image libre de droits.

Le Sapin : la forêt demeure une richesse et rappelle le travail de ces hommes pour essayer de survivre et grandir comme l’arbre de nos forêts.

La Gerbe de blé : Elle nous dit que Saint-Clément est remarquable pour son agriculture. Elle est aussi symbole de richesse et de vie, de travail et de courage.

Devise : FOI, LABEUR, FIDÉLITÉ.

a) Foi : Ce fut la marque de nos ancêtres. Tous leurs gestes ont été guidés ou inspirés par cette foi intrépide en la Providence, en l’amitié des hommes et à la réponse de la terre.

b) Labeur : La gerbe de blé et le sapin soulignent ce travail constant et généreux de nos ancêtres.

c) Fidélité : Fidèle au passé et à tous ceux qui ont bâti ce pays, ce coin de terre. Fidèle aux principes de la foi et de la charité. Fidèle envers son pays, son foyer, son travail.

La description des armoiries de Saint-Clément a été tirée du site Web de la paroisse de Saint-Clément.

Historique de Saint-Clément

Sur la rive sud du Saint-Laurent, à environ 25 km au sud de Trois-Pistoles, entourée de Saint-Cyprien, Saint-Jean-de-Dieu et Saint-François-Xavier-de-Viger, on retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Clément. Jadis, cet endroit portait le nom de Sénescoupé, tiré de celui de la rivière qui le traverse. D’ailleurs on y observe un foisonnement de rivières et de cours d’eau à courant rapide, entre autres, la Mariakèche et la Trois-Pistoles. Vers 1860, des pionniers en provenance de Saint-Éloi et de L’Isle-Verte commençaient à défricher le territoire, bientôt transformé en mission (1872), en paroisse (1881) et en municipalité (1884).

Le nom municipal, qui reprend celui de la paroisse et du bureau de poste ouvert en 1877, rappelle que le 23 novembre 1873, monseigneur Jean Langevin, premier évêque de Rimouski, ordonnait par décret la construction d’une église à cet endroit. Or, à ce jour-là, on célèbre la fête de de Saint-Clément Ier ou Clément Romain, quatrième pape de 88 au 89 à 97 suivant la tradition, auteur d’épitres et d’homélies réputées.  Plusieurs textes apocryphes lui ont été attribués et de son oeuvre ne subsiste qu’une seule lettre certaine adressée à l’Église de Corinthe par l’Église de rome.

L’économie clémentoise, foncièrement agricole, tire également parti de l’exploitation de nombreuses érablières.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *