Armoiries

Armoiries de la Ville de Senneterre

Armoiries de la Ville de Senneterre

Armoiries de la Ville de Senneterre

Les armoiries de la Ville de Senneterre qui porte le nom d’un officier du régiment de Languedoc sont celles de la famille Senneterre.

La version moderne des armoiries de la Ville de Senneterre a été réalisée par l’Institut généalogique Drouin de Montréal. Elles forment une composition harmonieuse de couleurs et de figures qui n’ont pas été choisies au hasard mais qui ont une signification et une origine précises.

Par la richesse de leur symbolisme sous la sobriété de leur dessin, ces armoiries constituent en effet un véritable portrait historique et actuel de la ville qu’elles personnifient.

La devise de la Ville de Senneterre : Saine terre Attire, une des plus belles devises parlantes. En effet, en rappelant phonétiquement le nom même de Senneterre cette devise constitue à la fois une rappel du passé et un appel à l’avenir.

(d’après le site Web de la ville : ville.senneterre.qc.ca.)

Ville de Senneterre, note historique

Située à environ 60 km au nord-est de Val-d’Or et à 9 km au sud-est de Belcourt en Abitibi, sur le bord de la rivière Bell, la ville de Senneterre est enclavée dans le territoire de la municipalité de paroisse de même nom. L’endroit constitue un carrefour routier important, notamment avec une route qui mène à Chibougamau, plus au nord-est. Jadis, on identifiait l’endroit sous les appellations de Rivière-Nottaway, puis de Rivière-Bell, le cours d’eau qui arrose l’endroit ayant d’abord reçu le nom de Nottaway, avant de prendre son appellation actuelle.

D’abord ouverte comme poste de traite, la localité reçoit ses premiers habitants en 1904. En 1914, quelques personnes seulement peuvent être dénombrées auxquelles se joignent des gens fuyant la conscription. La paroisse de Saint-Paul-de-Senneterre, fondée en 1914, sera érigée canoniquement en 1919 et civilement l’année suivante.

Le patronyme de l’apôtre de Tarse a été retenu parce que monseigneur Latulipe désirait placer les douze paroisses de la région sous le patronage d’apôtres du christianisme. Étant donné que l’endroit était situé dans la partie ouest du canton de Senneterre, la municipalité de canton créée en 1919 recevra la dénomination de Senneterre-Partie-Ouest, modifiée en 1948 en Senneterre (municipalité de village), nom identique au bureau de poste ouvert cette année-là. Elle accédera au statut de ville en 1956. La rivière Bell et le chemin de fer Transcontinental ont contribué à accélérer le développement de la municipalité qui deviendra un centre forestier, commercial et touristique.

En outre, les Senneterriens oeuvrent dans le domaine des mines et du loisir sportif. À cet égard, pour faciliter le déplacement des chasseurs et des pêcheurs, une ligne aérienne privée sera inaugurée dès 1936. Une station de radar dénommée Nottaway a été implantée en ces lieux en 1950 et a fermé ses portes en 1988. Reconnue comme la clé de l’Abitibi, Senneterre s’est dotée d’une devise on ne peut plus explcite : Saine terre attire !

Les armoiries de la Ville de Senneterre

Armoiries de la Ville de Senneterre. Image libre de droits

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *