Armoiries

Logo de Saint-Eusèbe

Logo de Saint-Eusèbe

Armoiries et logo de Saint-Eusèbe

Le soleil représente la joie de vivre, la chaleur humaine, l’entraide et la fraternité.

L’arbre stylisé symbolise la forêt et sa transformation en bardeaux, meubles, etc.

Son reflet dans l’eau représente les lacs et les rivières.

L’épi de blé symbolise l’agriculture en général et tous les produits de la terre qui servent à l’alimentation incluant les fruits et les légumes.

La devise Ensemble symbolise l’esprit d’équipe des divers groupes et associations qui travaillent au bien-être de toute la population.

C’est en s’aventurant hors des routes principales que l’on découvre les panoramas exceptionnels qu’offrent les montagnes aux flancs escarpés qui traversent Saint-Eusèbe, surnommé le Joyau des Appalaches.

logo armoiries st eusebe

Logo et armoiries de St-Eusèbe. Image libre de droits.

La Rivière Cabano et le Ruisseau Baker, mieux connu sous le nom du ruisseau du rang six offrent des eaux poissonneuses qui font la joie des pêcheurs. Le chasseur trouve aussi du petit gibier, du chevreuil et de l’orignal.

Historique de la municipalité de Saint-Eusèbe

Immédiatement à l’ouest de Notre-Dame-du-Lac, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Dégelis, au Témiscouata, se situe la municipalité de Saint-Eusèbe, parfois identifiée comme Saint-Eusèbe-de-Cabano, en raison de son intégration au canton de Cabano.

Le territoire est arrosé notamment par les rivières du Six et Cabano. Son site naturel élevé et la beauté du paysage environnant ont valu à l’endroit le titre de Joyau des Appalaches.

Las balbutiements de ce coin de pays remontent à 1880 avec l’arrivée du premier colon, Eusèbe Sénéchal, dont le prénom a été retenu pour identifier aussi bien la paroisse fondée en 1882 – érigée canoniquement en 1906 et civilement en 1917 – que la municipalité de paroisse créée officiellement en 1912. Celui-ci mettait à la disposition de l’abbé Philippe Moreau, curé de Notre-Dame-du-Lac et desservant de Saint-Eusèbe de 1882 à 1886, sa maison lorsque ce prêtre venait en maison. La forêt assure, de nos jours, aux Eusèbiens, la survie économique grâce à une industrie de fabrication de bardeaux passablement florissante.

Hameau de La Résurrection

Ce hameau de la MRC de Témiscouata est situé près d’un carrefour de routes secondaires au nord-ouest de la municipalité de Saint-Eusèbe. Nommé ainsi au cours des années 1940, il exprimait un nouvel effort de colonisation dans l’arrière-pays des Appalaches. Une chapelle inaugurée en 1949 en faisait un prolongement de la paroisse de Saint-Eusèbe, on a d’ailleurs parfois désigné cet endroit sous le nom de Mission-Saint-Elzéar à cause de saint patron de la chapelle. Au regroupement des habitants des alentours, s’ajoutèrent un magasin général, une boutique de forge, puis une école. Un tel regain de la vie sociale et religieuse évoquait pour le clergé une résurrection rappelant celle du Christ. Ce regain a toutefois été de courte durée, car le hameau a été graduellement délaissé et la chapelle, fermée au début des années 1980, fut démolie en 1986.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *