Armoiries

Armoiries de Mont-Royal

Armoiries de Mont-Royal

Armoiries de la ville de Mont-Royal

Les premières armoiries de la ville de Mont-Royal ont été adoptées en 1944. Elles ont été créées par le célèbre Victor Morin, historien et expert en art héraldique.

Les armoiries actuelles ont été adoptées en 1993. Cette année, le conseil urbain de Mont-Royal opta pour un rafraîchissement de la signature et l’établissement de normes graphiques. Les armoiries se sont simplifiées pour mieux témoigner du dynamisme et de l’essor de la ville.

Description des armoiries de la ville de Mont Royal, texte rédigé par Victor Morin :

  • D’argent au mont de sinople accompagné de deux roses de gueules, tigées et feuillées de sinople; au chef d’azur chargé d’une couronne royale d’or.
  • DEVISE : Regium donum.

D’après le site officiel de la ville de Mont-Royal : ville.mont-royal.qc.ca.

Ville de Mont-Royal, note historique

La présence anglophone se manifeste dans cette ville de la communauté urbaine de Montréal, située à peu près dans le centre du territoire couvert par celle-ci, à l’ouest du mont Royal, de diverses manières, notamment par l’affichage bilingue simultané du nom de la ville : Ville Mont-Royal et Town of Mount-Royal, ainsi qu’il est consigné aux lettres patentes émises en 1912.  En outre, on relève dans l’usage des gentilés Townie et Montérégien, ce dernier ne recueillant guère la faveur des citoyens, probablement en raison de son origine latine ; mont se dit mons, montis et royal, regianus.

Quoi qu’il en soit, la tendance naturelle à l’abréviation a vite produit les sigles TMR et VMR, pour identifier Mont-Royal dans l’usage courant écrit. La ville qui tire, évidemment son appellation du mont Royal, a vu le jour quand l’on procédait au creusement du tunnel du Canadien National sous le mont Royal, ouvrage terminé en avril 1917. À cette époque la totalité des rues municipales convergeant vers la gare ferroviaire. Cependant, le territoire municipal s’est constitué, à l’image d’autres villes avoisinantes, par l’établissement de seigneuries, de paroisses qui se sont par la suite transformées en municipalités.

L’opulence des citoyens de cet endroit mise en parallèle avec les quartiers moins bien nantis de Montréal-Est souligne les contrastes caractéristiques de territoires étendus comme ceux de la région montréalaise.

Circonscription électorale de Mont-Royal

Créée en 1972, cette circonscription électorale de 14 km2 recouvre la totalité de la ville de Mont-Royal. Elle tire son nom du nom de cette ville, et une partie de celle de Montréal. En 1992, elle s’est légèrement agrandie aux dépens de la circonscription de D’Arcy-McGee, au sud, et de celle d’Outremont, à l’est. Essentiellement urbaine, sa population active, en plus de trouver de l’emploi dans les services, l’administration, l’enseignement et le commerce, se retrouve dans de nombreuses entreprises manufacturières concentrées surtout dans le parc industriel au sud-ouest.

Armoiries de Mont-Royal

Armoiries de la Ville de Mont-Royal. Image libre de droits.

 

1 commentaire

  1. Mireille trudel-Najera

    2012/11/25 at 2:31

    Bravo pour les armoiries de votre belle municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *