Armoiries

Armoiries de La Doré

Armoiries de La Doré

Armoiries de La Doré

Blasonnement :

  • Coupé ;
  • Au un d’azur à un croissant d’or accompagné de douze étoiles d’argent posées cinq, deux, et cinq;
  • Au deux de gueules à un doré d’or.

Devise :

Virtus Quam Splendida

Cette devise latine se traduit par : La vertu avant les honneurs. La devise évoque la vie quasi-héroïque des premiers colons de La Doré qui ont fait de la localité un exemple entre toutes.

Afin de faire des armoires de La Doré des « armes parlantes », c’est un doré qui a été employé (on appelle des « armes parlantes », un ensemble héraldique dont au moins un meuble (symbole) rappelle le nom de la personne ou de la localité.

Historique de la municipalité La Doré

À 19 km au nord-ouest de Saint-Félicien, dans le canton de Dufferin, au Lac-Saint-Jean, on retrouve le petit village de La Doré, dernier endroit habité avant d’accéder à la réserve faunique Ashuapmushuan, anciennement connue sous le nom de Parc de Chibougamau. Blotti dans une plaine aux extrémités enserrées entre la rivière Ashuapmushuan et le massif laurentien, le territoire est parcouru par la rivière au Doré, tributaire de la rivière aux Saumons. D’abord érigée en 1906, sous la dénomination de municipalité de la paroisse de Saint-Félicien-Partie-Nord-Ouest, cette entité allait devenir Notre-Dame-de-la-Doré en 1915, appellation réduite à La Doré (1983) en vertu d’un usage très répandu et par souci d’abréger un nom estimé trop long. Déjà, en 1967, quelques Doréens avaient suggéré de modifier l’identification municipale d’alors en La Doré ou Le Doré, le masculin marquant la présence de cette variété de poissons – dont la dénomination a fait l’objet d’une sanction normalisatrice de la part de l’Office de la langue française – dans la rivière au Doré qui a donné son nom à la municipalité. Cette initiative ne connut pas de suite immédiate. On peut retracer la présence de colons, venus de Saint-Méthode, Saint-Félicien, Saint-Prime, Lambton dès 1889 sur le territoire de La Doré, époque arque véritablement son entrée dans l’histoire sous l’appellation de la colonie de Rivière-au-Doré, nom porté par le bureau de poste local entre 1892 et 1984, date à laquelle il prit celui de La Doré. Déjà en 1882, une mission était assurée à cet endroit sous l’appellation de Notre-Dame-de-la-Visitation-de-La-Doré, laquelle accédera au statut de paroisse en 1904. Détruite par le feu en grande partie en 1891, elle renaîtra grâce au courage et à la détermination des pionniers.

Armoiriés de La Doré

Armoiries de La Doré. Image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *