Armoiries

Armoiries de St-Donat-de-Rimouski

Armoiries de St-Donat-de-Rimouski

Armoiries de Saint-Donat-de-Rimouski

Foi, labeur et espoir

La municipalité de Saint-Donat s’est dotée d’armoiries et d’une devise après 120 ans d’existence. L’événement a eu lieu un dimanche de fin septembre 1989 au centre communautaire, en présence d’une centaine de résidents, du maire M. Jean-Paul Brochu, de ses conseillers et du curé de la paroisse l’abbé François-Xavier Belzile.

La devise, « Foi, labeur et espoir », est l’œuvre de Mme Marthe Roy. Les armoiries ont été réalisées par M. Antoine Deschênes.

Les pièces honorables, les meubles, le timbre et la couronne murale composent les quatre parties des armoiries.

L’écu français symbolise l’origine française de la plupart des habitants de Saint-Donat tandis que le chaussé symbolise la géomorphologie de la municipalité, une vallée [sic] entourée de montagnes en particulier, bien sûr, celle du Mont-Comi.

La croix fléchée symbolise la foi toujours présente et les quatre entrées et sorties de la municipalité : par Saint-Gabriel, Saint-Joseph-de-Lepage, Saint-Anaclet et Luceville. La feuille d’érable représente l’industrie du sucre d’érable et la demi-bille de bois, l’activité forestière.

Quant aux couleurs, le jaune est symbole de l’intelligence, le prestige, la prospérité et la vertu de grandeur; la couleur bleue symbolise la fidélité, la persévérance et le vert, la liberté, la beauté, la joie et la santé.

Source : Roger Boudreau, « Foi, labeur et espoir à Saint-Donat », L’Information, Mont-Joli, 2 octobre 1989, p. 5.

armoiries_st_donat_rimouski

Armoiries de Saint-Donat-de-Rimouski.

Saint-Donat-de-Rimouski, note historique

La première vocation économique de cette modeste municipalité du Bas-Saint-Laurent reposait presque entièrement sur l’exploitation forestère dont témoignent les nombreux vestiges des scieries d’hier qui émaillent le territoire. De nos jours, l’agriculture constitue l’activité principale de l’endroit, à l’image de maintes autres localités de la région. Située à une quinzaine de kilomètres au sud de Mont-Joli, à proximité de Luceville et de Saint-Gabriel, la municipalité de la paroisse de Saint-Donat (Municipalité régionale de comté de La Mitis) voit son territoire parcouru par la rivière Neigette.

Établie officiellement en 1869, un an après l’érection canonique de la paroisse dont elle a repris la dénomination, Saint-Donat rappelle le souvenir de l’abbé Gabriel Nadeau (1808-1869), vicaire de Rimouski de 1837 à 1842 et premier curé de Sainte-Luce (1842-1869), avec desserte à Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Saint-Donat-de-Neigette et Mont-Louis. Le processus mis ici à contribution a consisté à inverser les syllabes du patronyme concerné, Nadeau devenant Deauna, phoniquement identique à Donat, plus aisément sanctifiable. Une mission existait déjà à cet endroit en 1863 suivant Stanislas Drapeau. Le bureau de poste local, créé en 1875 sous le nom de Saint-Donat, changé en Saint-Donat-de-Rimouski en 1925, rappelle la division de recensement à laquelle il était rattaché et permet d’éviter toute confusion avec Saint-Donat dans Lanaudière.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *