Armoiries

Armoiries de Saint-Zacharie

Armoiries de Saint-Zacharie

Armoiries de Saint-Zacharie

Description des armoiries :

Le soleil en haut du blason signifie la situation géographique de la municipalité au Sud-Est de la province.  Le soleil est aussi ce qui est nécessaire pour la pousse des arbres.

Les doubles lignes rayées ont la forme de Z pour rappeler qu’il s’agit de Zacharie.

Le premier triangle représente de l’eau pour montrer que la municipalité contient plusieurs lacs et rivières. Les montagnes désignent que Saint-Zacharie est situé dans un terrain montagneux. La plupart des arbres sont des résineux sur la première colline alors qu’il y a aussi des feuillus mélangés avec des résineux sur la troisième colline.

armoiries saint-zacharie

Armoiries de Saint-Zacharie. Image libre de droits.

Le deuxième triangle représente le travail d’une majeure partie de la population, soit le travail des arbres en forêt.

Enfin la partie du bas signifie que le Québec fait partie du Canada et la devise nous montre qu’il faut toujours avancer car les feuilles d’érable qui encadrent le blason se relient en arrière et se relient aussi avec le ruban sur le devant.

(source : site Web de Saint-Zacharie : Armoiries de Saint-Zacharie).

Canton de Metgermette-Nord

Une municipalité de Metschermet, comprenant les cantons de Jersey, de Marlow et de Linière, était établie en 1845. Puis, dès 1853, une carte du comté de Dorchester inique et la rivière et le canton de Metgermette, ce toponyme paraissant par la suite chez Drapeau (1863) et dans la charte créant le chemin de fer de la Vallée de la Chaudière (1864).

En 1864-1865, on entreprenait séparément l’arpentage de Metgermette-Nord et de Metgermette-Sud ; ces deux cantons, délimités par la rivière Metgermette (aujourd’hui, Metgermette Sud), furent proclamés une vingtaine d’années plus tard. Enfin, la carte officielle du Québec (1870) mentionnait les deux cantons.

Borné à l’est par la frontière du Maine, le canton de Metgermette-Nord comprend les municipalités de Sainte-Aurélie et de Saint-Zacharie et il se rattache à la MRC des Etchemins. Une tentative d’établissement de colons recrutés en France dans les années 1870 n’avait connu que peu de succès et, pendant longtemps, le territoire très montueux a été livré à la chasse et à la pêche ainsi qu’à l’exploitation forestière, l’agriculture ne s’implantant que lentement. Proclamé en 1885.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *