Armoiries

Armoiries de Saint-Martin

Armoiries de Saint-Martin

Armoiries de la municipalité de la paroisse Saint-Martin

Symbolisme des emblèmes héraldiques

Armes : Les bandes ondulées représentent la situation géographique de Saint-Martin, bâtie aux confluents des rivières Chaudière et Grande Coulée. L’épée et la cape sont des attributs de saint Martin de Tours, en l’honneur de qui la municipalité a été nommée. La légende veut que saint Martin, par une froide journée d’hiver, coupât de son épée son manteau afin de le partager avec un pauvre.

Cimier : L’hévéa est un arbre cultivé pour son latex qui est utilisé pour être transformé en caoutchouc. Ici, il représente les industries de la municipalité, principalement ses usines de transformation, telles que l’acrylique et le bois. Les trèfles et les pommes de pin évoquent les premiers colons de Saint-Martin, c’est-à-dire les Irlandais et les habitants de Notre-Dame-des-Pins, une municipalité voisine.

Devise : La devise évoque saint Martin de Tours ainsi que les bénévoles de la municipalité, qui travaillent sans relâche à l’essor de la collectivité.

Supports : Les chevaux rappellent saint Martin de Tours, la légende voulant que ce dernier fût à cheval lorsqu’il coupa son manteau. Le feu sur leur collier représente la flamme du savoir et par conséquent la mission d’éducation de la municipalité, de par ses écoles et sa bibliothèque. La patinoire incarne le lieu de rassemblement des citoyens de Saint-Martin et symbolise notamment le hockey, sport pratiqué depuis longtemps et fort apprécié dans la région.

Concept original de Manon Labelle, héraut Miramichi, assistée par les hérauts de l’Autorité héraldique du Canada. Artiste-peintre : David Farrar. Calligraphe : Shirley Mangione. Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada, volume VI, page 585, 15 janvier 2016.

Historique de Saint-Martin

Tapie au cœur de la MRC de Beauce-Sartigan, à 19 km au sud de Saint-Georges, sur les bords de la Chaudière, Saint-Martin est caractérisé par la présence de ruisseaux et de la rivière Shenley. L’industrie du bois de cèdre et la fabrication de meubles de style ancien et de plastique constituent les activités économiques principales de l’endroit. Venus de la Touffe-de-Pins, qui allait devenir Notre-Dame-des-Pins, les premiers Martinois fondent la mission des Grandes-Coudées ou de la Grande-Coudée, appellation tirée d’un cours d’eau.

La présence de longs méandres épousant la forme de grand coudes sur le cours d’eau où s’installent les premiers colons en 1860 a valu aux lieux cette dénomination originelle largement répandue dans la correspondance ecclésiastique du milieu du XIXe siècle. Par la suite, on met sur pied la paroisse de Saint-Maritin-de-Tours ou Saint-Martin-de-la-Beauce, comme on la dénommait couramment, à compter de 1882.

Érigée canoniquement en 1910 et civilement en 1911, elle allait donner son nom, sous une forme abrégée, à la municipalité de paroisse créée en 1912 et enclose en partie dans les cantons de Jersey, de Dorset et de Shenley.

Lu bureau de poste local est ouvert en 1882 sous la dénomination de Bolduc, en l’honneur de Joseph Bolduc (1847-1924), notaire, députés aux Communes pour la Beauce (1876-1884), puis sénateur jusqu’en 1922.

Saint très populaire en France, dont le patronyme identifie là-bas pas moins de 485 villages et 3667 paroisses, Martin de Tours (vers 316-397), évêque de Tours en 371, est vénéré comme le patron de la Beauce française. Père du monachisme français et introducteur du christianisme dans la Gaule romaine, cette ancien militaire d’Amiens est surtout connu par le rêve qu’il fit du partage de son manteau avec un pauvre, qui se révèle être Jésus. La proximité de Saint-Hilaire-de-Dorset a sans doute influencé le choix de cet hagionyme, car c’est l’évêque Hilaire de Poitiers (vers 415-vers 367) qui ordonna le prêtre Martin.

Voir aussi :

Armoiries de Saint-Martin. Source de l'image : Site Web de la municipalité de Saint-Martin.
Armoiries de Saint-Martin. Source de l’image : Site Web de la municipalité de Saint-Martin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *