Armoiries

Armoiries de Saint-Marcellin

Armoiries de Saint-Marcellin

Armoiries de Saint-Marcellin

Les armoiries de la Municipalité de la Paroisse de Saint-Marcellin sont une conception de monsieur Antoine Deschênes. Date d’entrée en vigueur : Juillet 1991

BLASONNEMENT

Pièces honorables

Coupé d’une pointe d’argent chargée d’une croix de sable. Au chef d’azur et à la champagne de sinople. Accompagnée d’un trirégnum papal d’or; d’une goutte d’eau d’argent doublée de sable et de deux samares d’argent à la champagne.

Ornements extérieurs

Timbré d’une couronne murale d’argent maçonnée de sable surmontée de l’insigne papal. Adextré d’un chevreuil d’or et senestré d’un cheval d’argent se tenant sur un socle d’or supportant une banderole d’azur doublée d’argent portant la devise :  » Semence, la beur, es-poir, vie « .

SYMBOLISME

Le blason

La pointe d’argent : symbolise la montagne blanche, élément caractéristique de St-Marcellin.
Le trirégnum papal : symbolise le patron de la municipalité. St-Marcellin était un pape.
La goutte d’eau : symbolise les lacs et l’aspect touristique qu’ils représentent.
La double goutte d’eau de sable (noir) : représente le lac Noir caractéristique de la municipalité.
La croix : symbolise la foi des habitants de St-Marcellin.
La samare : symbolise les nombreuses érablières et l’industrie forestière. Deux aspects économiques très importants dans la municipalité.
Les ornements extérieurs
La couronne murale : en termes héraldiques, elle symbolise l’autonomie des villes et municipalités.
Le chevreuil : symbolise la chasse, apport touristique important pour la municipalité.
Le cheval : symbolise que l’agriculture, à l’origine de la municipalité, fut la principale activité économique de la municipalité.
La devise « Semence, labeur, espoir, vie » . Rappelle aux gens de St-Marcellin que l’espoir d’une vie meilleure naît d’une abondante semence au prix d’un dur labeur.

Couleurs :

Les métaux

Or : symbole héraldique de l’intelligence, le prestige, l’ambition et la réussite.
Argent : symbole héraldique de la sagesse.

Les émaux

Azur (bleu) : symbole héraldique de la fidélité.
Sinople (vert) : symbole héraldique de la liberté, la joie et la santé. Rappelle l’agriculture à l’origine de la municipalité.

Saint-Marcellin, note historique

Implantée au sud de la Pointe-au-Père et de Saint-Anaclet-de-Lessard, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Rimousk (Municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette), cette petite mais charmante municipalité compte un grand nombre de lacs (lac Noir, lac Carré, lac Lunettes, lac à la Poire, lac Ednard). Combinée à l’importance de la forêt locale, cette richesse hydrographique, à laquelle il faut ajouter la rivière Neigette et la rivière Lunettes, explique l’attrait qu’exerce le territoire marcellinois auprès des pêcheurs et des chasseurs. Ouvert en 1875, l’endroit sera considéré comme mission à compter de 1899, laquelle relève territoirialement des cantons de Neigette, Macpès et Ouimet.

La future paroisse est placée sous le vocable de Saint-Marcellin dès 1882. Voisine de la paroisse de Saint-Anaclet-de-Lessard, le choix de son appellation serait dû au fait qu’Anaclet, ou Clet, et Marcellin sont inscrits le même jour au martyloge, soit le 26 avril. Confirmée lors de l’élection canonique de 1921, la dénomination, qui identifiait déjà le bureau de poste depuis 1909, sera transférée à la municipalité créée officiellement en 1924. Elle évoque un pape d’origine romaine qui succède à saint Caius sur le trône pontifial. Son règne s’est échelonné de 296 à 304.

armoiries_st_marcellin

Armoiries de Saint-Marcellin. Image liblre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *